41-75-37- Voyage Sologne – Paris – Tours

2.99 7.90 

Un début de vie d’une époque pendant la guerre 39-45, en Sologne, monde paysan, école communale, retour d’un père prisonnier inconnu, pensionnaire durant trois 3 ans chez « Augustin Thierry » à Blois, puis arrivée dans le 7ème à Paris… École rue Camou, contact avec des élèves de la capitale avec quelques difficultés à cause de mon accent « Solognot »: le seau le siot, le veau le viau, mais les jeudis au Champ de Mars et découverte de notre belle capitale, début de la télévision (vitrine de marchands de petits écrans), dégustation de Coca-Cola à chaque coin des Grands Boulevards ou Avenues… Bosquet… La Motte Picquet
de Tourville, Bd St Germain… et retour en Province. La Touraine… quartier des Halles… le ventre de Tours… le quartier de la Noblesse comme disaient ses anciens habitants, ce quartier, étant devenu le Plumereau avec ses belles maisons du XVème rénovées (plan Malraux), le rendez-vous de tous les Tourangeaux et touristes venant découvrir les Châteaux de la Loire…

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Informations complémentaires

Format Livre

Version

,

ISBN Ebook

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “41-75-37- Voyage Sologne – Paris – Tours”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : RTF

Il est né et a grandi jusqu’à ses 9 ans entre Chambord et Blois, entre la cité des Asperges non pas Argenteuil mais Vineuil et en montant à Paris, rue Cler, devant l’église du Grand Caillou… la rue commerçante du 7ème… les marchands, les primeurs affichant les fameuses Asperges de Vineuil… lui qui en avait cueilli quelques jours plus tôt se retrouva un peu chez lui, avant la rentrée de l’école, rue Camou où là, il lui fallut bien du courage pour affronter les petits Parisiens qui avaient tendance à se moquer de l’accent du gars du Loir et Cher… Et puis la tuberculose touchant le Père Boucher rue de l’Exposition, il a fallu partir et trouver un emploi à sa mère qui devait prendre en main le destin de la famille. Donc arrivée à Tours aux Caves Tourangelles, un bar fréquenté par des ouvriers commerçants, ramasseurs de cartons, de capsules, de bouteilles en étain. Le garçon, s’est retrouvé à la recherche d’un métier. Il sera garçon de café. Il vous raconte son histoire…