02 octobre 2020

LeGlob journal publie un article sur l’ouvrage de Monia Zouari Sockalingum

 

Mathilde, la deuxième chance, c’est le titre du roman de cette mayennaise pour qui “l’écriture est à la fois une nouvelle expérience et une possibilité d’évasion.» Leglob-journal en publie quelques extraits.

“J’aime qu’on me raconte une histoire et c’est ce que j’essaie de faire en écrivant à mon tour. Pour info, mon deuxième roman est déjà en bonne voie…” nous dit, enthousiaste, Monia Zouari-Sockalingum, cette jeune femme née d’un père d’origine tunisienne et d’une mère française et qui vit en Mayenne.

Logique, comme elle le dit qu’elle “aime la gastronomie tunisienne et les paysages tunisiens. J’ai aussi une vraie passion pour le monde anglophone”, raconte celle qui vient de publier son tout premier roman et qui cherche à se faire connaître. Professeure agrégée d’anglais, elle a beaucoup voyagé : les Etats-Unis, l’Irlande, l’Ecosse, le Canada, l’Australie, Monia Zouari-Sockalingum aime d’ailleurs lire dans la langue de Shakespeare et regarder depuis la Mayenne “les news en anglais” tout en transmettant sa passion à ses élèves au collège Sainte Thérèse à Laval. Diplômée de l’École supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC), elle dit d’elle facilement qu’elle est “d’un naturel optimiste”

A la Une, Actualités

A propos de l'auteur : Monia Zouari Sockalingum

Monia ZOUARI SOCKALINGUM est une femme de passions : sa famille, son métier, les polars et les romans feel-good, les voyages en pays anglophones et le chocolat. Diplômée de l’ESSEC et agrégée d’anglais, elle enseigne depuis plus de 20 ans avec autant d’enthousiasme qu’à ses débuts. La lecture a toujours été sa bulle de bien-être, l’écriture un rêve. Surfant sur une de ses citations préférées, de Marcel Proust, « Il n’y a pas de réussite facile ni d’échecs définitifs », l’auteure a fait de son rêve une réalité. Mathilde, son premier roman, est justement né d’un rêve qu’elle a peu à peu couché sur le papier pour en faire un roman sentimental.