08 mars 2021

La Revue : article de presse élogieux pour notre auteur Névé Brison

« Artiste aux multiples facettes, humaniste, romantique, Névé Brison n’en reste pas moins un poète. Névé écrit, il écrit des mots, des mots justes. Névé écrit, il écrit des mots, issus du plus profond de son âme, des mots parfois durs, parfois crus, des mots semblant parfois naïfs ou juvéniles , mais des mots vrais, sincères . Névé est un artiste, et comme tout artiste, il répand les méandres de sa pensée, ses tristesses, ses états d’âmes, ses amours et colères sur son papier, comme le ferait un danseur dans sa chorégraphie ou un peintre sur sa toile. Névé Brison est un existentialiste choisissant comme argile de ses poèmes la douleur du désamour. 

A seulement 17 ans, Névé Brison, originaire de Haute-Savoie, nous offre une poésie digne des plus grands. Son recueil Cycles I et II, paru le 31 octobre 2020 aux éditions Sydney Laurent, paraît comme dans la lignée de la poésie baudelairienne. C’est une poésie accessible où autant adolescents qu’adultes se retrouvent et se plaisent. Elle est en effet une poésie humaine, une poésie de la vie et des mésaventures de celle-ci.

 L’écriture, selon Névé Brison, surpasse toutes choses.  L’écriture surpasse la violence, faisant couler l’encre à la place du sang. L’écriture surpasse le monde, pouvant être refaçonné à notre façon. Puis l’écriture surpasse le temps, laissant la trace de notre existence, nous rendant encore capables de changer le monde, même après notre disparition.  Imprégné de textes provocants, politiques, engagés, Cycles I et II révèle ce besoin constant d’écrire comme remède à la douleur pour enfin parler du bonheur. C’est ainsi, par cette poésie, que l’on se rend compte de la douleur que ressent un enfant en avance sur son temps.

Capucine Chomat »

A la Une, Actualités, Articles, Auteurs, Presse

A propos de l'auteur : Névé Brison

Né en 2003 à Annecy, l'auteur dès ses six ans, découvre la magie d’écrire dans la marge de ses cahiers et à treize ans, le collégien remporte le Prix de la Nouvelle la Plus Émouvante dans sa ville natale, et de nombreux prix du magazine de français Virgule pour ses poèmes. La douleur de sa première passion lui inspire son premier Cycle poétique, bientôt suivi d’un deuxième, qu’il publie à l’âge de seize ans aux Éditions Sydney Laurent. Habitant au pied du Plateau des Glières, il est également très impliqué dans la politique locale et il est aussi lauréat du Concours National de la Résistance et de la Déportation en 2018.