23 février 2021

Jean Yvon Chapin écrivain de Vendée

Jean Yvon Chapin est né le 7 juillet 1942. Il accomplit sa scolarité secondaire au Mans au collège Notre-Dame de Sainte-Croix où il bénéficie de la pédagogie ignatienne délivrée par des mentors attentifs et prestigieux. Ils lui permettent la découverte et l’accueil consenti de ce don unique qui est sans doute le propre de l’Homme : la liberté. Admis en classe prépa au collège Sainte-Geneviève (Versailles), mais également à l’école normale d’instituteurs du Mans (concours post-bac)… il prend son vol (Pélican chez les Éclaireurs de France !) et choisit d’enseigner.

Il fut « maître d’école » à Bonnétable (1960), professeur de lettres au Mans (1969) puis principal de collège à Mamers (1983) et La Suze-sur-Sarthe (1986).

Ses engagements professionnels, associatifs (mouvements de jeunesse, associations humanitaires, chant choral, théâtre) et familiaux ont orienté fortement le cours d’une vie active, inventive et intensément partagée. Ils n’ont jamais altéré sa passion pour les mots.  En 1995, il s’installe à Jard-sur-Mer puis en 1998 aux Sables-d’Olonne.

Poète, auteur de plusieurs romans, de nouvelles et d’essais divers, Jean Yvon Chapin (alias Jean Ciphan pour la poésie) écrit pour son plaisir depuis l’adolescence.

Ses publications

Des sentiers incertains aux chemins d’ailleurs (poésie), aux Editions Sydney Laurent. (En première partie, « À tout vent » [1956-1960] y tient sa place avec les 29 textes que Pierre Seghers avait bien voulu apprécier…)

Kermarzin [Romans d’apprentissage, d’aventures et d’investigation (1913-2013). Saga en 3 tomes], aux Editions Sydney Laurent

I – Les barons de Kenn’meur, 2019

II – Les compagnons de Saint-Yves, 2020

III – Le pénitent de Puerto Madryn 2021

A la Une, Actualités

A propos de l'auteur : Jean Yvon CHAPIN

Jean Yvon Chapin est né en 1942. Poète et auteur de plusieurs romans, de nouvelles, de chroniques et d’essais divers, il écrit pour son plaisir depuis l’adolescence… un bonheur qu’il partage enfin avec ses lecteurs. Établi depuis plus de vingt-cinq ans aux Sables-d’Olonne, il consacre une large part de son temps à faire vibrer les cordes de son violon d’Ingres… L’art littéraire ? Peut-être… Ou, plus simplement : l’écriture.