Thierry Cozon

Thierry Cozon est un poète né à Lyon en 1956. Inspiré par un Mungo Park autant que par un Arthur Rimbaud, il se met encore jeune à « l’école de la route ». Après une longue époque de voyages, il se fixe en 1987 pour deux années au Japon avant de revenir en France d’une manière permanente. Enrichie de toutes les rencontres effectuées comme des étranges mystères du monde inconnu sa poésie se concentre sur une idée centrale : celle du « retour au cœur » que doit accomplir chaque personne afin d’accomplir sa destinée comme « être d’amour ». Appartenant à cette génération spécifique des années soixante-dix dite du « Voyage en Orient », de l’auto-stop et des charters, c’est après un séjour au Mont-Athos en Grèce, la lecture des Récits d’un pèlerin russe et la rencontre avec son futur père spirituel, le père Placide Deseille, qu’il se convertit à l’Orthodoxie Chrétienne. Sa plume dès lors prend une nouvelle direction, celle de parler de Celui qu’il nomme « le Vivant dans ma mortalité ». Entre SAÔNE § RHÔNE est un recueil qui porte les fruits de cette cardiognose, cette connaissance par le cœur devenue difficile d’accès pour beaucoup.

Thumbnail

Thierry Cozon est un poète né à Lyon en 1956. Inspiré par un Mungo Park autant que par un Arthur Rimbaud, il se met encore jeune à « l’école de la route ». Après une longue époque de voyages, il se fixe en 1987 pour deux années au Japon avant de revenir en France d’une manière permanente. Enrichie de toutes les rencontres effectuées comme des étranges mystères du monde inconnu sa poésie se concentre sur une idée centrale : celle du « retour au cœur » que doit accomplir chaque personne afin d’accomplir sa destinée comme « être d’amour ». Appartenant à cette génération spécifique des années soixante-dix dite du « Voyage en Orient », de l’auto-stop et des charters, c’est après un séjour au Mont-Athos en Grèce, la lecture des Récits d’un pèlerin russe et la rencontre avec son futur père spirituel, le père Placide Deseille, qu’il se convertit à l’Orthodoxie Chrétienne. Sa plume dès lors prend une nouvelle direction, celle de parler de Celui qu’il nomme « le Vivant dans ma mortalité ». Entre SAÔNE § RHÔNE est un recueil qui porte les fruits de cette cardiognose, cette connaissance par le cœur devenue difficile d’accès pour beaucoup.

1 résultat affiché

Lorem in venenatis, Curabitur Praesent libero.