Santera Bi Aché

Depuis l’enfance, Santera Bi Aché a cherché laborieusement des raisons de vivre dans un monde occidental souvent coupé de la vie spirituelle. Ce long pèlerinage l’a amenée à rencontrer d’abord une Présence lumineuse à travers l’Église œcuménique de Taizé, puis une approche disciplinée à travers le bouddhisme tibétain, et enfin une rencontre tangible avec le monde invisible lors de l’ouverture à la Santeria.
Ayant parcouru moult chemins, et notamment de l’Afrique aux iles des Caraïbes, Santera Bi Aché a reçu sa première initiation à Cuba en 2014, où la Santeria est éminemment présente.

Saltimbanque de la vie, Française, mère et grand-mère, voyagiste, citoyenne du monde, elle témoigne de l’existence d’une terre ferme où les apparences n’ont guère d’importance et où seule la pureté de l’intention infléchit notre destinée commune à travers la prière et les œuvres offertes aux entités célestes.
Depuis, Santera Bi Aché dédie sa vie à l’art divinatoire afin d’aider son entourage.

Thumbnail

Depuis l’enfance, Santera Bi Aché a cherché laborieusement des raisons de vivre dans un monde occidental souvent coupé de la vie spirituelle. Ce long pèlerinage l’a amenée à rencontrer d’abord une Présence lumineuse à travers l’Église œcuménique de Taizé, puis une approche disciplinée à travers le bouddhisme tibétain, et enfin une rencontre tangible avec le monde invisible lors de l’ouverture à la Santeria.
Ayant parcouru moult chemins, et notamment de l’Afrique aux iles des Caraïbes, Santera Bi Aché a reçu sa première initiation à Cuba en 2014, où la Santeria est éminemment présente.

Saltimbanque de la vie, Française, mère et grand-mère, voyagiste, citoyenne du monde, elle témoigne de l’existence d’une terre ferme où les apparences n’ont guère d’importance et où seule la pureté de l’intention infléchit notre destinée commune à travers la prière et les œuvres offertes aux entités célestes.
Depuis, Santera Bi Aché dédie sa vie à l’art divinatoire afin d’aider son entourage.

4 résultats affichés