Plodock

Renaud de Lafforest, alias Plodock, est Saint-Cyrien. Il a terminé sa carrière militaire en emportant un grand sentiment d’admiration pour la jeunesse française qu’il a longuement pratiquée. Retiré dans un petit village du Berry, dit « profond », il s’est passionné pour le genre de vie de ses anciens concitoyens avant l’époque de leur deshumanisation pécuniaire et informatique. Cet amour transparait dans nombre de ses articles et ses deux livres : « Plodock, l’enfant du village » et « Le tonneau du marquis ». Eygues est de la même veine et se veut un chant à l’espoir et à la solidarité humaine.

Thumbnail

Renaud de Lafforest, alias Plodock, est Saint-Cyrien. Il a terminé sa carrière militaire en emportant un grand sentiment d’admiration pour la jeunesse française qu’il a longuement pratiquée. Retiré dans un petit village du Berry, dit « profond », il s’est passionné pour le genre de vie de ses anciens concitoyens avant l’époque de leur deshumanisation pécuniaire et informatique. Cet amour transparait dans nombre de ses articles et ses deux livres : « Plodock, l’enfant du village » et « Le tonneau du marquis ». Eygues est de la même veine et se veut un chant à l’espoir et à la solidarité humaine.

Voici le seul résultat