Michel Regaire

 Il a plus de soixante-dix ans, c’est l’un des derniers soixante-huitards ayant cru le rêve possible, l’un des derniers soixante-huitards ayant poursuivi, tout au long de sa vie, la recherche active du bonheur pour lui, pour ceux qu’il a aimés et pour tous les autres. Il n’a jamais abandonné la lutte, tels ses bessons qui, comme JANUS, représentent l’analogie d’une vie souvent chaotique, mais toujours maîtrisée.

Thumbnail

 Il a plus de soixante-dix ans, c’est l’un des derniers soixante-huitards ayant cru le rêve possible, l’un des derniers soixante-huitards ayant poursuivi, tout au long de sa vie, la recherche active du bonheur pour lui, pour ceux qu’il a aimés et pour tous les autres. Il n’a jamais abandonné la lutte, tels ses bessons qui, comme JANUS, représentent l’analogie d’une vie souvent chaotique, mais toujours maîtrisée.

4 résultats affichés