Marie-Andrée Corriveau Renaud

Mais d’où viennent le courage et la détermination de l’auteure ?
Sûrement du premier Corriveau. Durant trois mois, il navigua sur un voilier de misère, pour une terre inconnue, au péril de sa vie ! Et d’où vient cette histoire de la Belle Jarretière Verte, que sa mère lui racontait enfant ? Le 21 avril 1996, ne résistant plus à l’appel de l’aventure, l’auteure quitte son pays, sa famille, sans papiers, ni argent, ni anglais. À son départ, sa mère lui remit une boîte de ses biscuits préférés. Après plusieurs heures de route, elle ouvrit son précieux cadeau, une petite note s’y trouvait :
« Si tu as besoin, appelle trois fois la Belle Jarretière Verte, elle viendra toujours à ton secours ».
Ce jour-là, elle pleura et décida d’écrire l’histoire parfois difficile, parfois tragique, mais aussi remplie d’amour de la Belle Jarretière Verte, sa mère.

Thumbnail

Mais d’où viennent le courage et la détermination de l’auteure ?
Sûrement du premier Corriveau. Durant trois mois, il navigua sur un voilier de misère, pour une terre inconnue, au péril de sa vie ! Et d’où vient cette histoire de la Belle Jarretière Verte, que sa mère lui racontait enfant ? Le 21 avril 1996, ne résistant plus à l’appel de l’aventure, l’auteure quitte son pays, sa famille, sans papiers, ni argent, ni anglais. À son départ, sa mère lui remit une boîte de ses biscuits préférés. Après plusieurs heures de route, elle ouvrit son précieux cadeau, une petite note s’y trouvait :
« Si tu as besoin, appelle trois fois la Belle Jarretière Verte, elle viendra toujours à ton secours ».
Ce jour-là, elle pleura et décida d’écrire l’histoire parfois difficile, parfois tragique, mais aussi remplie d’amour de la Belle Jarretière Verte, sa mère.

2 résultats affichés