Laura Breton

L’auteure a découvert les bienfaits que lui procure l’écriture à l’âge de onze ans… Elle a, depuis, utilisé l’écriture comme thérapie dans les épreuves de sa vie, comme le décès de son petit frère, entre autres, mais aussi pour exprimer tout ce qu’elle ne sait pas, ou ne peut pas, dire à haute voix…
Depuis vingt-six ans, elle met en rimes tout ce qu’elle traverse, du décès d’un proche à la joie et la fierté de la naissance de ses enfants…

Thumbnail

L’auteure a découvert les bienfaits que lui procure l’écriture à l’âge de onze ans… Elle a, depuis, utilisé l’écriture comme thérapie dans les épreuves de sa vie, comme le décès de son petit frère, entre autres, mais aussi pour exprimer tout ce qu’elle ne sait pas, ou ne peut pas, dire à haute voix…
Depuis vingt-six ans, elle met en rimes tout ce qu’elle traverse, du décès d’un proche à la joie et la fierté de la naissance de ses enfants…

Voici le seul résultat