Kamel Berkane

D’origine berbère (de la tribu d’El Arbâa de Baghaï, fief d’El Kahina, la Reine des Berbères), Kamel Berkane est né en 1931 à Khenchela, au pied des Aurès.
Après avoir accompli en 1954 son service militaire en tant que sous-officier de l’armée française, l’auteur devient fonctionnaire dans la police d’État. En poste durant la guerre d’Algérie comme policier, il peut témoigner de faits importants, inconnus des historiens.
En 1962, le jour de l’indépendance de l’Algérie, Kamel Berkane rejoint la Direction générale de la sûreté nationale algérienne, où il va exercer les fonctions de commissaire pendant une vingtaine d’années.
Après avoir pris sa retraite anticipée en 1981 et alors qu’il se destine au métier d’avocat, un concours de circonstances amène l’auteur à devenir hôtelier en France, de 1982 à 2006.
Titulaire d’une licence en droit privé obtenue en 1974 et essentiellement autodidacte, Kamel Berkane se considère comme privilégié par rapport aux 95 % des personnes de sa génération qui n’ont pas eu la chance de s’instruire. Il est marié et père de 6 enfants (dont trois vivent à l’étranger) tous universitaires.

Thumbnail

D’origine berbère (de la tribu d’El Arbâa de Baghaï, fief d’El Kahina, la Reine des Berbères), Kamel Berkane est né en 1931 à Khenchela, au pied des Aurès.
Après avoir accompli en 1954 son service militaire en tant que sous-officier de l’armée française, l’auteur devient fonctionnaire dans la police d’État. En poste durant la guerre d’Algérie comme policier, il peut témoigner de faits importants, inconnus des historiens.
En 1962, le jour de l’indépendance de l’Algérie, Kamel Berkane rejoint la Direction générale de la sûreté nationale algérienne, où il va exercer les fonctions de commissaire pendant une vingtaine d’années.
Après avoir pris sa retraite anticipée en 1981 et alors qu’il se destine au métier d’avocat, un concours de circonstances amène l’auteur à devenir hôtelier en France, de 1982 à 2006.
Titulaire d’une licence en droit privé obtenue en 1974 et essentiellement autodidacte, Kamel Berkane se considère comme privilégié par rapport aux 95 % des personnes de sa génération qui n’ont pas eu la chance de s’instruire. Il est marié et père de 6 enfants (dont trois vivent à l’étranger) tous universitaires.

Voici le seul résultat