Jean-Baptiste Besnard

Né à Conflans-Sainte-Honorine le 11 juin 1933, il a vécu son enfance au bord de la Seine, pendant l’Occupation. Il a connu les alertes et les bombardements. Sans être allé à l’école, il lit couramment à six ans et s’adonne à la lecture dès l’âge de sept ans, il va au cinéma, presque tous les dimanches. Livres et films contribuent à le baigner dans un univers romanesque. À sept ans, commence sa scolarité. Bon élève à l’école primaire, il poursuit, de 1944 à 1948, ses études au Cours Complémentaire. Le jazz deviendra sa seconde passion. Il fréquente l’École Normale d’Instituteurs de Versailles, de 1948 à 1952. Il commence une carrière d’enseignant, vite interrompue par un service militaire prolongé, de 1954 à 1957. Libéré, il enseigne, de 1957 à 1976, dans le primaire. Ayant repris des études à la Faculté de Nanterre, de 1970 à 1976, titulaire du CAPES, il est professeur de lettres modernes, dans les collèges. Retraité en 1989, il s’adonne totalement à l’écriture et participe à des concours. Il est membre de La Société des Poètes Français et de la Société des Poètes sans Frontières.

Thumbnail

Né à Conflans-Sainte-Honorine le 11 juin 1933, il a vécu son enfance au bord de la Seine, pendant l’Occupation. Il a connu les alertes et les bombardements. Sans être allé à l’école, il lit couramment à six ans et s’adonne à la lecture dès l’âge de sept ans, il va au cinéma, presque tous les dimanches. Livres et films contribuent à le baigner dans un univers romanesque. À sept ans, commence sa scolarité. Bon élève à l’école primaire, il poursuit, de 1944 à 1948, ses études au Cours Complémentaire. Le jazz deviendra sa seconde passion. Il fréquente l’École Normale d’Instituteurs de Versailles, de 1948 à 1952. Il commence une carrière d’enseignant, vite interrompue par un service militaire prolongé, de 1954 à 1957. Libéré, il enseigne, de 1957 à 1976, dans le primaire. Ayant repris des études à la Faculté de Nanterre, de 1970 à 1976, titulaire du CAPES, il est professeur de lettres modernes, dans les collèges. Retraité en 1989, il s’adonne totalement à l’écriture et participe à des concours. Il est membre de La Société des Poètes Français et de la Société des Poètes sans Frontières.

1 résultat affiché

Donec adipiscing ante. elit. Aenean facilisis