Roland Gaillon

Médecin, ayant pris sa retraite en 2003, Roland Gaillon a entrepris des études de théologie (diplôme universitaire de théologie de la faculté catholique d’Angers et certificat d’études bibliques Ancien et Nouveau Testament de l’Institut catholique de Toulouse.
Enfant caché pendant la guerre en raison de son appartenance au peuple juif, et ayant perdu ses parents assassinés à Auschwitz, il intervient régulièrement dans les classes de troisième des collèges et de première et terminale des lycées, donnant son témoignage sur la Shoah. Poussé par les professeurs, il a écrit son autobiographie, publiée en 2010. Depuis, il a écrit un roman sur l’immigration, en 1901, d’une famille de Juifs ukrainiens. Un troisième livre a été publié sur l’histoire de la famille d’un Anglais portant un nom espagnol. Ce roman retrace l’histoire d’une famille expulsée d’Espagne en 1492, puis du Portugal en 1496, et poursuivant son errance dans l’empire ottoman, jusqu’au protectorat britannique sur l’Égypte. Un quatrième petit livre met en regard des péricopes bibliques et des nouvelles montrant l’actualisation possible des situations.

Thumbnail

Médecin, ayant pris sa retraite en 2003, Roland Gaillon a entrepris des études de théologie (diplôme universitaire de théologie de la faculté catholique d’Angers et certificat d’études bibliques Ancien et Nouveau Testament de l’Institut catholique de Toulouse.
Enfant caché pendant la guerre en raison de son appartenance au peuple juif, et ayant perdu ses parents assassinés à Auschwitz, il intervient régulièrement dans les classes de troisième des collèges et de première et terminale des lycées, donnant son témoignage sur la Shoah. Poussé par les professeurs, il a écrit son autobiographie, publiée en 2010. Depuis, il a écrit un roman sur l’immigration, en 1901, d’une famille de Juifs ukrainiens. Un troisième livre a été publié sur l’histoire de la famille d’un Anglais portant un nom espagnol. Ce roman retrace l’histoire d’une famille expulsée d’Espagne en 1492, puis du Portugal en 1496, et poursuivant son errance dans l’empire ottoman, jusqu’au protectorat britannique sur l’Égypte. Un quatrième petit livre met en regard des péricopes bibliques et des nouvelles montrant l’actualisation possible des situations.

Afficher tous les 3 résultats

Aliquam accumsan adipiscing in nunc facilisis dictum commodo ut venenatis Curabitur id,