Françoise Niel Aubin.

Depuis plusieurs années, l’autrice a beaucoup travaillé sur le sujet de la famille en général, et plus particulièrement sur son évolution ces dernières décennies, au point de s’être trouvée avec une compilation d’une cinquantaine d’articles.
Il lui est vite apparu que ces travaux ne pourraient pas être diffusés sous leur forme première chez un éditeur, et qu’ils devaient être actualisés et revisités sous différents thèmes, ce qui lui a donné l’opportunité d’en approfondir certains.
De plus, une petite sœur « particulière par son origine » est arrivée dans sa fratrie composée de trois frères et sœurs. Élevée par leur mère qui n’en était pas la mère biologique, elle fut adoptée dès que la loi le permit, en 1972.
L’autrice a ainsi pu apprécier en quoi une mère pouvait élever un enfant « qui ne sortait pas de son ventre » et à quel point ce fait n’interagissait en rien dans l’éducation et l’amour que ses parents lui ont prodigués.
Elle a été éducatrice stagiaire, femme au foyer, a eu des filles… puis a divorcé, vécu « sans travail », élevé ses filles, dont l’une est homosexuelle.
Ces étapes ont été autant d’occasions d’interroger la parentalité, à travers les différents spectres que sa vie personnelle lui a imposés.

Thumbnail

Depuis plusieurs années, l’autrice a beaucoup travaillé sur le sujet de la famille en général, et plus particulièrement sur son évolution ces dernières décennies, au point de s’être trouvée avec une compilation d’une cinquantaine d’articles.
Il lui est vite apparu que ces travaux ne pourraient pas être diffusés sous leur forme première chez un éditeur, et qu’ils devaient être actualisés et revisités sous différents thèmes, ce qui lui a donné l’opportunité d’en approfondir certains.
De plus, une petite sœur « particulière par son origine » est arrivée dans sa fratrie composée de trois frères et sœurs. Élevée par leur mère qui n’en était pas la mère biologique, elle fut adoptée dès que la loi le permit, en 1972.
L’autrice a ainsi pu apprécier en quoi une mère pouvait élever un enfant « qui ne sortait pas de son ventre » et à quel point ce fait n’interagissait en rien dans l’éducation et l’amour que ses parents lui ont prodigués.
Elle a été éducatrice stagiaire, femme au foyer, a eu des filles… puis a divorcé, vécu « sans travail », élevé ses filles, dont l’une est homosexuelle.
Ces étapes ont été autant d’occasions d’interroger la parentalité, à travers les différents spectres que sa vie personnelle lui a imposés.

5 résultats affichés