Baptiste François

Baptiste, né après guerre, a vécu toute sa jeunesse sur la Butte Montmartre. Génération bénie, il a connu la légèreté des années soixante, les trente glorieuses. Il a voyagé pour son plaisir et dans sa vie professionnelle, Californie, Inde, Thaïlande, Grèce… et surtout, l’Espagne où il se sent chez lui… Au soir de sa vie, il découvre les joies de l’art théâtral, écrit deux pièces de théâtre, dont l’une, « Rendez-vous au café Pouchkine », sera jouée cet automne à Paris. Il réalise ainsi son rêve d’adolescent, de plus le théâtre lui donne des ailes et lui fait vivre une retraite pleine de joies et de rencontres amicales et chaleureuses.
Sa devise : Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer.

Thumbnail

Baptiste, né après guerre, a vécu toute sa jeunesse sur la Butte Montmartre. Génération bénie, il a connu la légèreté des années soixante, les trente glorieuses. Il a voyagé pour son plaisir et dans sa vie professionnelle, Californie, Inde, Thaïlande, Grèce… et surtout, l’Espagne où il se sent chez lui… Au soir de sa vie, il découvre les joies de l’art théâtral, écrit deux pièces de théâtre, dont l’une, « Rendez-vous au café Pouchkine », sera jouée cet automne à Paris. Il réalise ainsi son rêve d’adolescent, de plus le théâtre lui donne des ailes et lui fait vivre une retraite pleine de joies et de rencontres amicales et chaleureuses.
Sa devise : Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer.

Voici le seul résultat