Aurore Pastre

Enseignante en Lettres à l’étranger depuis plus de quinze ans, Aurore Pastre consacre une grande partie de son temps à l’écriture de chroniques du quotidien. Elle décrit les lieux qu’elle traverse et les personnes qu’elle y observe au gré de ses mutations, en Angola, en Suisse, au Qatar, au Vietnam, à Taiwan, comme en témoigne son premier ouvrage, Savoir depuis longtemps (Ed. Elzévir, 2009) mais c’est à Beyrouth qu’est véritablement née sa vocation créant un lien indéfectible entre l’auteure et cette ville.
Alors en poste en Asie, elle revient à Beyrouth en juillet 2006 pour y passer ses vacances entre amis, mais à partir du 12 juillet, et pour cinq semaines consécutives, une guerre imprévisible les tient tous prisonniers au Liban.
Après dix autres années passées à Dubaï, elle enseigne actuellement dans l’académie de Lyon.

Thumbnail

Enseignante en Lettres à l’étranger depuis plus de quinze ans, Aurore Pastre consacre une grande partie de son temps à l’écriture de chroniques du quotidien. Elle décrit les lieux qu’elle traverse et les personnes qu’elle y observe au gré de ses mutations, en Angola, en Suisse, au Qatar, au Vietnam, à Taiwan, comme en témoigne son premier ouvrage, Savoir depuis longtemps (Ed. Elzévir, 2009) mais c’est à Beyrouth qu’est véritablement née sa vocation créant un lien indéfectible entre l’auteure et cette ville.
Alors en poste en Asie, elle revient à Beyrouth en juillet 2006 pour y passer ses vacances entre amis, mais à partir du 12 juillet, et pour cinq semaines consécutives, une guerre imprévisible les tient tous prisonniers au Liban.
Après dix autres années passées à Dubaï, elle enseigne actuellement dans l’académie de Lyon.

Voici le seul résultat

Praesent accumsan porta. nec pulvinar ut elit.