Augustin

Augustin AGUILAR est né en 1962 à Nantua dans l’Ain, ville et région qu’il ne connait pas, car elle servit seulement de point de chute à ses parents débarquant du Maroc espagnol. C’est dans la Drôme à Bourg-lès-Valence qu’il passe son enfance, habité par deux passions, le rugby et les livres. Des livres d’aventures, d’histoire, de science-fiction, de fiction érigés en science ou des romans. Durant de nombreuses années, l’auteur tient secrète cette passion dévorante pour l’art d’aligner les mots, l’écriture est la conséquence directe de ses lectures. Après bien des « scribouillis » restés dans les tiroirs, l’auteur décide, plus pour les siens que pour lui-même, d’ouvrir ses tiroirs et de laisser s’envoler en lignes ordonnées tous ces mots qui tentent de magnifier nos sentiments. L’amour, la haine, la peur et le rire. Tous ces sentiments qui au fond, font de nous ce que nous sommes. Sa devise ? Écrire pour dire, mais ne pas écrire pour ne rien dire.
Du reste, il n’en dira pas plus.

Thumbnail

Augustin AGUILAR est né en 1962 à Nantua dans l’Ain, ville et région qu’il ne connait pas, car elle servit seulement de point de chute à ses parents débarquant du Maroc espagnol. C’est dans la Drôme à Bourg-lès-Valence qu’il passe son enfance, habité par deux passions, le rugby et les livres. Des livres d’aventures, d’histoire, de science-fiction, de fiction érigés en science ou des romans. Durant de nombreuses années, l’auteur tient secrète cette passion dévorante pour l’art d’aligner les mots, l’écriture est la conséquence directe de ses lectures. Après bien des « scribouillis » restés dans les tiroirs, l’auteur décide, plus pour les siens que pour lui-même, d’ouvrir ses tiroirs et de laisser s’envoler en lignes ordonnées tous ces mots qui tentent de magnifier nos sentiments. L’amour, la haine, la peur et le rire. Tous ces sentiments qui au fond, font de nous ce que nous sommes. Sa devise ? Écrire pour dire, mais ne pas écrire pour ne rien dire.
Du reste, il n’en dira pas plus.

Voici le seul résultat