Anne Herry

Née à Paris, en 1944, l’auteure, dès son plus jeune âge montre très vite une passion pour la lecture et l’écriture : à 5 ans elle récite des Fables de La Fontaine, et lit l’incontournable auteur de l’époque pour les filles : la Comtesse de Ségur !
À noter qu’en primaire, Anne Herry a tout de même remporté le prix de « compréhension rapide », ce qui pouvait être rassurant pour l’avenir !!
Après des études littéraires, un mariage et 3 enfants, elle s’amuse à écrire des histoires pour enfants, des nouvelles, divers articles.
Pendant plusieurs années, A. Herry a travaillé dans une ONG médicale prenant spécifiquement en charges les réfugiés politiques victimes de tortures, ainsi que dans une banque alimentaire à Paris.

Récemment retraitée après une carrière consacrée à la collaboration à l’agence d’architecte de son mari, elle reprend l’écriture d’un roman policier commencé dans les années 90 qui deviendra « un fantôme un peu encombrant ».
Ses auteurs favoris vont de J. d’Ormesson à S. Tesson, en passant par JC Ruffin, JM Rouard ou Y. Queffelec, mais aussi F. Vargas pour n’en citer que quelques-uns. Très attirée aussi par l’Histoire, elle aime les romans historiques de J. Benzoni ou JF Parot ainsi que les biographies de personnages célèbres.
Outre la lecture, l’écriture, l’Histoire, Anne Herry aime les voyages, la peinture, le cinéma, les mots croisés, le scrabble et l’humour avant tout !
Elle vit actuellement pour moitié à Paris et à la montagne.

Thumbnail

Née à Paris, en 1944, l’auteure, dès son plus jeune âge montre très vite une passion pour la lecture et l’écriture : à 5 ans elle récite des Fables de La Fontaine, et lit l’incontournable auteur de l’époque pour les filles : la Comtesse de Ségur !
À noter qu’en primaire, Anne Herry a tout de même remporté le prix de « compréhension rapide », ce qui pouvait être rassurant pour l’avenir !!
Après des études littéraires, un mariage et 3 enfants, elle s’amuse à écrire des histoires pour enfants, des nouvelles, divers articles.
Pendant plusieurs années, A. Herry a travaillé dans une ONG médicale prenant spécifiquement en charges les réfugiés politiques victimes de tortures, ainsi que dans une banque alimentaire à Paris.

Récemment retraitée après une carrière consacrée à la collaboration à l’agence d’architecte de son mari, elle reprend l’écriture d’un roman policier commencé dans les années 90 qui deviendra « un fantôme un peu encombrant ».
Ses auteurs favoris vont de J. d’Ormesson à S. Tesson, en passant par JC Ruffin, JM Rouard ou Y. Queffelec, mais aussi F. Vargas pour n’en citer que quelques-uns. Très attirée aussi par l’Histoire, elle aime les romans historiques de J. Benzoni ou JF Parot ainsi que les biographies de personnages célèbres.
Outre la lecture, l’écriture, l’Histoire, Anne Herry aime les voyages, la peinture, le cinéma, les mots croisés, le scrabble et l’humour avant tout !
Elle vit actuellement pour moitié à Paris et à la montagne.

Voici le seul résultat