Alain Bouvarel

Devenu médecin en 1976, psychiatre des hôpitaux en 1977, il est alors nommé chef de service pour la mise en place d’un secteur de psychiatrie infanto-juvénile au Centre hospitalier de Lorquin (Moselle) qu’il dirigera jusqu’en 2017. Apres avoir créé le festival du film psy de Lorquin, il devient en 1984 directeur scientifique du Centre National Audiovisuel Santé Mentale, création voulue à Lorquin par madame la Ministre Simone Veil . Auteur depuis de plusieurs publications sur la thématique : Psychiatrie et Audiovisuel, il est réalisateur de nombreux films sur ce registre (voir filmographie).
À la retraite depuis 2017, il poursuit son travail de réalisateur ainsi que sa fonction de formateur auprès des professionnels de la santé mentale.

Thumbnail

Devenu médecin en 1976, psychiatre des hôpitaux en 1977, il est alors nommé chef de service pour la mise en place d’un secteur de psychiatrie infanto-juvénile au Centre hospitalier de Lorquin (Moselle) qu’il dirigera jusqu’en 2017. Apres avoir créé le festival du film psy de Lorquin, il devient en 1984 directeur scientifique du Centre National Audiovisuel Santé Mentale, création voulue à Lorquin par madame la Ministre Simone Veil . Auteur depuis de plusieurs publications sur la thématique : Psychiatrie et Audiovisuel, il est réalisateur de nombreux films sur ce registre (voir filmographie).
À la retraite depuis 2017, il poursuit son travail de réalisateur ainsi que sa fonction de formateur auprès des professionnels de la santé mentale.

Voici le seul résultat