20 novembre 2012

Ray Monllor

Une belle aventure … et un deuxième roman

Il y presque vingt ans, j’ai écrit mon premier roman. Naïvement, je l’ai adressé aux plus grands éditeurs qui ne l’ont même pas lu. Rapidement mes prétentions ont été revues à la baisse jusqu’à ce que, au bout d’une année entière d’envois et de retours, j’abandonne et que je renonce. Et puis, la retraite arrivée, je me suis remis à l’écriture. Oh surprise, j’ai reçu  plusieurs réponses positives mais aucune ne me convenait.

Et puis, un beau jour, j’ai reçu un coup de téléphone du directeur de publication qui avait tenu à m’annoncer la bonne nouvelle lui-même, comme à  tous les autres auteurs élus : j’allais être publié. Il m’a expliqué le  fonctionnement de sa petite maison d’édition. Méfiant, j’ai d’abord longuement hésité.  Et puis j’ai été sensible à la sincérité et à la passion qui se dégageaient de ses propos. J’avais pourtant des propositions plus abordables mais n’offrant pas un contrat parfait, loin de là ! Alors, parce que je prenais peu à peu confiance en moi j’ai choisi les éditions sydney laurent, intuitivement. Et je ne le regrette pas. Notre maison d’édition est à notre écoute, répond à toutes nos questions et respecte le contrat à la lettre.
Jour après jour, j’ai le sentiment  de participer aussi,  outre la naissance de mon premier roman, « Les cahiers au feu »,  à une belle aventure, la naissance d’une petite maison d’édition chaleureuse, notre petite maison d’édition,  qui se fait une place dans la cour des grands. Je suis tellement satisfait que j’ai confié un deuxième manuscrit à les éditions sydney laurent, manuscrit qui en appellera d’autres, je le souhaite vivement.
Bravo à  toute l’ équipe, Brigitte en tête, qui font un boulot fantastique tout en restant très proches des auteurs !