Un avenir incertain -Maksuel

9.99 18.90 

Ce roman retrace le parcours d’un enfant dans une société en pleine crise politique, qui a grandi dans un milieu et une famille modeste, dans un pays où les tyrans gouvernent, comme de nombreux enfants livrés à eux-mêmes et dont l’avenir est incertain. Cet enfant est témoin du départ d’un tyran et de l’arrivée d’un autre, dans un pays où on ne peut rien lui offrir. Il se bat, malgré une déconvenue dans sa vie amoureuse, pendant sa jeunesse, et qui lui rappelle à quel point il est misérable. Il essayera de trouver les moyens de retrouver un idéal perdu dans sa vie amoureuse, et même une vie meilleure dans un autre pays, prenant de grands risques à travers plusieurs rencontres. Il se rendra utile et donnera dans une société où on ne lui a rien offert.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Un avenir incertain -Maksuel”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Arnold Makonda-Diluabanza

Arnold Makonda-Diluabanza est un jeune écrivain congolais, né à Kinshasa en 1988, sous le régime du président Mobutu, dont le pays – la République démocratique du Congo - portait le nom de Zaïre. Il est l’aîné de six de ses frères et sœurs. Son père a eu plusieurs métiers et a fini sa vie dans une activité de change de monnaie locale en monnaie internationale. Par la suite, il a initié sa femme et leurs enfants. Les spéculations et l’instabilité politique les ont aidés à survivre des années. À l’âge de 13 ans, lorsque son père tomba malade pour la première fois à cause d’une attaque cardio-vasculaire, il se rendit compte du fait que la vie lui volait son enfance et se sentit responsable de ses frères et sœurs. Des années plus tard, l’auteur, victime de discrimination à l’université de Kinshasa qu’il fréquentait, entama une recherche de bourse d’études à l’étranger, où il se retrouva en Russie pour ses études universitaires, et se découvrit une passion pour le cinéma. Il fut victime d’une agression raciste dans un petit village de Russie, qui fut un déclencheur. S’ensuivit la mort de son ami Trésor Monga. Il veut exprimer ce qui lui passe par la tête. C’est un homme très engagé, mais maintenant de la distance avec la politique de son pays. À travers son œuvre, il essaie de peindre documentaire et fiction.