STEALMOUNDAL -ÊTA CARINAÉ, L’ENFER DES IMMORTELS

Noté 5.00 sur 5 basé sur 2 notations client
(2 avis client)

10.99 21.90 

La vie d’Enzo a basculé brutalement le jour où il est devenu Stealmoundal, le veilleur des mondes. Depuis qu’il est revenu sur Terre, son existence paisible avant cela, n’est plus que solitude et frustrations, même Axel, son meilleur ami, ne lui adresse plus la parole. Et qu’en est-il de son amour pour Eileen, l’elfe de Bernn, survivra-t-il à leur longue séparation ?
Mais soudain des évènements étranges s’enchaînent, prouvant que toutes les communications n’ont pas été coupées entre les sept planètes, jusqu’à cet appel au secours, qui va le conduire avec les Chevaliers Mondes sur Êta Carinaé.
Qui sont ces Immortels qui menacent les elfes noirs de ce monde paradisiaque ? Parviendront-ils à les secourir ? À quel prix ?

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAITS DU LIVRE

Page 11, ligne15 à page 15 ligne 11 : Tout avait commencé par cet étrange courrier électronique, reçu sur la messagerie de mon père, dont l’objet comportait un appel à l’aide en langue elfique. Le reste du message, écrit en bon Français, restait très énigmatique :

« Je sais qui vous êtes, les elfes vous nomment Stealmoundal, le veilleur des mondes. Je vous en prie, venez-moi en aide ! Je vous attendrai au bout de l’impasse du soleil, au bas de l’escalier près du fleuve, demain à 16 heures précises. Vous êtes mon dernier espoir, c’est pour moi une question de vie ou de mort ! »

Comment l’auteur du message avait-il pu nous retrouver, alors que le livre écrit par mon père, un an plus tôt, ne comportait aucun nom, aucune adresse ou localité qui permette de nous identifier ou même de nous situer dans l’hexagone. Mais ce n’était pas là le point qui m’avait incité à me rendre à ce rendez-vous. Non, ce qui m’avait le plus intrigué était les quelques mots en elfique, dans l’objet du message. En effet, même si cette langue ne s’écrivait pas — les elfes n’utilisant jamais l’écriture du fait de leur mémoire surdéveloppée — elle était phonétiquement très correctement exprimée dans ce message.

Il fallait que je sache qui était encore capable dans notre monde de parler, ou plutôt d’écrire, cette langue disparue depuis des milliers d’années. Originaire d’Alpha du Centaure, une planète n’appartenant même pas à notre système solaire, j’étais le seul à pouvoir franchir les anciennes portes entre les mondes… À moins que…

C’était totalement incompréhensible !

Je m’étais empressé de demander conseil à Merlin, le plus ancien des Chevaliers Mondes. Grâce au cristal de Tyliotrope qu’il avait confié à chacun d’entre nous et qui nous permettait de communiquer à travers l’Univers, je l’avais contacté.

Peut-être parce que je l’avais réveillé au beau milieu de la nuit ou parce que lui aussi était très intrigué par ce message, il était resté un long moment sans me donner la moindre réponse, avant de s’opposer à ce que j’aille à ce rendez-vous. Il avait envisagé de me faire ouvrir les portes entre les mondes de toute urgence, pour permettre à tous les Chevaliers Mondes de me rejoindre sur Terre. Mais compte tenu du délai très court qui nous était octroyé, j’avais réussi à le convaincre de nous laisser y aller tous les deux, juste Axel et moi.

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

2 avis pour STEALMOUNDAL -ÊTA CARINAÉ, L’ENFER DES IMMORTELS

  1. Note 5 sur 5

    Nathalie

    Le tome 2 est encore meilleur que le tome 1, je vous promet que vous verserez votre larme de joie ou de tristesse parfois, je vous le recommande particulièrement.

  2. Note 5 sur 5

    Mario

    Le tome 2 est encore meilleur que le tome 1, je vous promet que vous verserez votre larme de joie ou de tristesse parfois, je vous le recommande particulièrement.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Thierry B

Généticien de formation, informaticien de profession, rien ne prédestinait vraiment Thierry B à l’écriture. Mais dans les années 2000, alors que son fils Enzo finissait Harry Potter, voyant qu’aucun autre livre ne venait lui apporter une telle passion, il se lançait dans la rédaction des sagas « Stealmoundal » puis « Terre des Runes ». Visionnaire pour l’époque, il traitait des problèmes d’actualité comme le réchauffement climatique, le terrorisme, le racisme, tout en cherchant à transmettre dans ses ouvrages beaucoup d’émotions, d’humour, de poésie et de romantisme. Ses romans du domaine de la Fantaisie, construits autour de personnages attachants, sont écrits dans un style précis et dense, qui saisit le lecteur dès le début et ne le libère qu’à son terme. Pendant de nombreuses années son fils fut son seul lecteur, mais aujourd’hui, il a décidé de faire partager les aventures écrites pour celui qui restera son héros.