Revenir pour revivre – Algérie 1957

9.90 19.90 

Un peloton d’hélicoptères militaires quitte Rochefort-sur-Mer pour rejoindre l’Algérie. Gilles Teller, jeune sous-officier pilote, profitant de l’opportunité offerte par une erreur de navigation, fait la connaissance dans un village de Gironde d’une étudiante, Marianne. Cette brève rencontre marque le début d’un échange régulier de lettres. Ils se découvrent. Il lui raconte les péripéties de sa vie dangereuse de pilote de guerre. Elle lui apporte le réconfort par ses descriptions de l’existence paisible dans sa province du Sud-Ouest. Insensiblement, ils expriment des sentiments intimes l’un pour l’autre. Ils deviendront un soutien moral précieux pour Gilles, terrassé par une grave maladie contractée au cours d’une évacuation sanitaire. Pendant un long cheminement dans les hôpitaux militaires, il réalise que la faculté de piloter, son idéal depuis l’enfance, va lui être retirée. Au sein d’une telle remise en cause, Marianne lui tend les bras. Lentement, il se rend compte qu’elle lui ouvre la porte sur une nouvelle aventure : quitter l’armée pour un nouveau métier, fonder avec elle une famille. Revivre en sorte !

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Extrait 1
« Peut-être pourriez-vous consacrer un peu de temps à lire puis à répondre à mes lettres ? Je vous raconterais mon existence en Algérie.

— Mais à quel titre pourrions-nous nous écrire ? Nous ne sommes pas parents et nous nous connaissons à peine.

— Vous savez, il existe depuis toujours une forme de soutien moral destiné aux militaires en campagne.

— Je ne vois pas très bien lequel.

— Accepteriez-vous d’être ma marraine de guerre ? Cela m’aiderait beaucoup. »

Il avait lancé cette proposition, tel un appel du plus profond de son être, presque désespéré, celui de pouvoir effleurer le rêve d’une liaison avec l’inaccessible. Il s’accrochait à elle comme à une bouée pour ne pas affronter de nouveau cet avenir incertain en solitaire. Anxieux, il la regardait réfléchir, une merveilleuse petite ride barrant son front.

Extrait 2
Il connaissait cette atmosphère très particulière qui régnait, aussi bien chez les soldats que chez les gradés, la veille de ces départs en opérations. Malgré la densité de l’environnement humain qui les entourait et qui aurait dû être rassurante, chacun essayait de masquer son angoisse alimentée en grande partie par le manque d’informations précises sur le contenu de la mission et sur les forces ennemies qu’il faudrait affronter. Il régnait aussi, dans cette semi-obscurité complice, la peur qui insidieusement se nourrissait de tous ces récits d’atrocités dont la guerre avait toujours été le théâtre et qui en Algérie prenait trop souvent des formes abominables. Pour conjurer cette ambiance tourmentée : les uns choisissaient de jouer aux cartes le plus tard possible dans la nuit ; d’autres en petits groupes discutaient à trop haute voix pour être naturelle, parfois des rires fusaient à la suite d’une histoire grivoise ; certains se réfugiaient momentanément dans la consommation d’alcool ou fourbissaient leurs armes en se donnant de cette façon une posture guerrière qu’ils voulaient sécurisante. Il y avait aussi ceux, en plus grand nombre, qui s’isolaient ; couchés à même le sol, ils laissaient vagabonder leur esprit, attitude qui souvent se transformait en une prière silencieuse.

Extrait 3

Comment Marianne pouvait-elle supposer que la simplicité de son récit allait l’ennuyer ? Elle devait l’imaginer en train de survoler des paysages exotiques plein d’un mépris souverain pour son monde provincial et désuet. C’était très mal le connaître, car tout au contraire elle lui rappelait avec beaucoup de fraîcheur des images qu’il croyait oubliées. Dans ce monde figé par la violence où il se trouvait immergé, ressusciter de telles festivités publiques n’était plus de mise, chacun en apparence semblait avoir rayé d’un trait sa vie antérieure, comme s’il était frappé d’une amnésie volontaire.

Informations complémentaires

Auteur

Version

,

ISBN Livre

Format Livre

ISBN Ebook

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Revenir pour revivre – Algérie 1957”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Gilbert-Claude Toussaint

Le choix des ouvrages rédigés par Gilbert-Claude TOUSSAINT repose sur les deux phases marquantes de sa vie: la guerre d’Algérie à laquelle il a participé en exerçant la fonction de pilote militaire et le monde rural au profit duquel il a assumé le service d’ingénieur de développement agricole. Pendant cette deuxième période d’activité, il a été amené à restituer ces connaissances dans des publications techniques et économiques. Par la suite, il a fait le choix de s’orienter vers des écrits plus littéraires dans le souci de dévoiler combien ce conflit a eu de conséquences heureuses ou néfastes dans l’immédiat, mais aussi à plus long terme. Il souhaite également participer ainsi au devoir de mémoire comme membre actif d’une association d’anciens combattants.