Rebonds

9.99 18.90 

A peine l’enthousiasme « football » retombé sur le Stade de France qu’un drame éclate sur Saint-Denis. Une découverte macabre dans le canal, entraînant la journaliste Marie Layne sur les pas d’un tueur atypique. Elle côtoiera la détresse humaine, mais aussi l’humiliation professionnelle, sous le regard méfiant du lieutenant de police Fred Lacoste, chargé de l’enquête. Les homicides se multiplient. Le policier est convaincu que l’affaire tourne autour du ballon rond. Après bien des incursions au cœur de la misère, lui et la journaliste se retrouvent confrontés à une terrifiante réalité. Résisteront-ils à un pareil électrochoc ?

Effacer
UGS : N/A Catégories : , Brand:

Description

Elle reporta son attention sur le SDF.

On l’avait égorgé. Le sang fonçait le rouge de la chemise, tachait le tas de chiffons servant d’oreiller. Le pantalon grisâtre était souillé et une sandale défaite dévoilait un pied aux ongles endeuillés.

De sa vie elle n’avait jamais vu de mort, alors celui-ci…

Page 54, lignes de 4 à 9

 

Noisy-le-Sec, pendant ce temps.

Je prends mon mal en patience. Toujours aussi chaud dans la voiture, garée cette fois sur le parking de Décathlon. Qui dit à l’arrêt, dit sans la clim.

Pour quelle raison venir jusqu’ici par cette chaleur, alors qu’il y a un Déca à Saint-Denis ? Par mesure de précaution, d’après lui.

Ça commence à s’embrouiller dans ma tête.

A chaque fois que ça semble être terminé, hop, nouvelle initiative et c’est reparti…

Ça ne pourra durer une éternité.

Page 55, lignes 13 à 22

 

– Bonjour lieutenant, de revue ! s’exclama le légiste, venant d’apercevoir Lacoste.

Il délaissa un instant son client allongé sur le ventre, les bras en croix. Ses jambes repliées lui donnaient l’impression d’un Manpower qui se serait crashé.

– Ben oui hélas, ça ne va pas en s’arrangeant, déplora l’OPJ en s’approchant du corps.

– Je n’ai pas vu votre capitaine Bluvel depuis longtemps, je présume qu’il ne doit pas être à prendre avec des tenailles en ce moment.

– Vous présumez bien. On a ?

– Sexe masculin, la trentaine, plaie à la gorge effectuée avec une lame fine… Il me fait songer au client de la rue Dézobry.

Page 162, lignes 12 à 24

 

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Rebonds”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP_Term Object
(
    [term_id] => 8381
    [name] => Roland Sadaune
    [slug] => roland-sadaune
    [term_group] => 0
    [term_taxonomy_id] => 8546
    [taxonomy] => product_brand
    [description] => Né à Montmorency (95) de mère polonaise, il se passionne de littérature policière dès l’âge de 13 ans. Après une adolescence passée entre usine et hôtel, il corrige l’erreur d’aiguillage en plongeant dans la peinture. Sa carrière ne l’empêche pas d’entreprendre l’écriture d’un ouvrage policier. Essai transformé par une trentaine de romans et le double de nouvelles. Précurseur du Polar 95 avec Auvers d’Oz et Val-d’Oise rouge, ancien membre du bureau de l’Association 813, il participe à des revues et propose une exposition : Palette Noire. Joker préféré, le cinéma en salle. Apprécie le ludisme noir qui fait rire jaune. 
    [parent] => 0
    [count] => 1
    [filter] => raw
)

A propos de l'auteur : Roland Sadaune

Né à Montmorency (95) de mère polonaise, il se passionne de littérature policière dès l’âge de 13 ans. Après une adolescence passée entre usine et hôtel, il corrige l’erreur d’aiguillage en plongeant dans la peinture. Sa carrière ne l’empêche pas d’entreprendre l’écriture d’un ouvrage policier. Essai transformé par une trentaine de romans et le double de nouvelles. Précurseur du Polar 95 avec Auvers d’Oz et Val-d’Oise rouge, ancien membre du bureau de l’Association 813, il participe à des revues et propose une exposition : Palette Noire. Joker préféré, le cinéma en salle. Apprécie le ludisme noir qui fait rire jaune.