Mais qui donc a tué J.F. ?

(1 avis client)

7.99 18.90 

Mon frère est retrouvé mort dans d’étranges circonstances lors d’une fête de famille qui se répète depuis plus de 50 ans. Comme j’étais en désaccord avec lui pour des raisons professionnelles, tout le monde veut que j’en sois responsable. Non pour qu’éclate la vérité, surtout pas, mais parce qu’il est plus simple d’accuser autrui que de se remettre en cause ou de se poser quelques questions. Il est vrai que j’avais de multiples raisons de vouloir le trucider, mais est-ce que pour autant cela fait de moi le coupable ? A ma connaissance, tout le monde ou presque a pu vouloir sa mort, alors vite je me lance dans une enquête un peu loufoque pour voir si je ne pourrais pas trouver un prétendant autre que moi au titre de « Liquidator » de l’année.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

1 avis pour Mais qui donc a tué J.F. ?

  1. Roussel

    On retrouve avec grand plaisir l’auteur de « Mon père ce z(héros) ». Dans un style fluide mêlant burlesque et nostalgie, il nous entraîne dans une enquête dont les tribulations laissent apparaître que « tout le monde il est pas beau et il est pas gentil ». Au cours de l’enquête on appréciera quelques digressions sur l’évolution de la société et sur la nature humaine. Un vrai plaisir de lecture!!!

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Jean Markyanne

Cadre à la retraite, de tout temps un peu déjanté et ayant horreur de l’inactivité, l’auteur partage son temps entre rénovation de maisons et écriture. Marié, divorcé, remarié, redivorcé, re…re… C’est un parcours somme toute assez banal de nos jours, mais qui, à la soixantaine, fait une vie teintée de joies, de douleurs, de rencontres, de projets… Lorsqu’il ne casse pas un mur, ou peut être justement pendant qu’il le casse, l’auteur s’inspire de ses expériences et des personnages de son entourage pour raconter des histoires sur le ton de l’humour, de la satire afin de dédramatiser les événements qu’on n’a pas forcément envie de traîner derrière soi toute sa vie. Encore une chronique amusante et féroce sur les relations familiales.