L’inimaginable fléau

9.99 18.90 

De nos jours, vers la fin de l’hiver sibérien une étrange matière sort du fond de la mine à ciel ouvert d’une des villes les plus isolées du monde. Ressemblant à de la lave tiède et jaunâtre, elle va tout engloutir lentement sur son passage.
• Le commandant militaire de la ville et ses hommes tentent vainement de l’arrêter. La seule option au premier jour de sa découverte est la fuite.
• Comment la stopper ? Quelle est son origine et sa composition ? Jusqu’où ira-t-elle ?

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAIT DU LIVRE : L ‘INIMAGINABLE FLÉAU

 

– Que se passe-t-il bon sang ? Lance le gradé agacé.

– Commandant ! Vite, venez voir, vite je vous dis !

– Oui commandant, c’est, euh… Sur la route de l’aéroport, on n’sait pas c’que c’est mais vite faut venir voir ça, ça avance sur la ville !

– Qu’est-ce qui avance sur la ville ? Demande le chef de corps encore plus agacé.

– Un truc trop bizarre, ça fout la frousse.

– Mais c’est quoi bordel ? Dites-moi, enfin !

– On n’sait pas justement ! On dirait de la lave froide, enfin pas très chaude. Tente d’expliquer l’un des deux paniqués.

– Quoi ? Bon j’vous suis avec une patrouille. Il comprend vu la tête des deux mécaniciens que la situation est préoccupante et vaut le déplacement.

 

Le 4×4 de Gibonoff, conduit par son aide de camp l’adjudant Nicolaï Grisov, et celui de la patrouille avec quatre hommes à bord, suivirent gyrophares et sirènes activés celui des deux pros de la clé de douze. Trois minutes suffirent pour arriver à cent mètres de la chose en mouvement. Trois minutes où des questions de toutes sortes se bousculèrent dans le crâne du gradé et de ses soldats.

 

Le même « C’est quoi ça ? » qu’un des deux mécanos prononça huit minutes plus tôt s’échappa de la bouche du commandant lorsqu’il descendit de sa voiture. Il ne put en dire plus tellement il était époustouflé par ce qui était devant ses yeux.

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

ISBN Livre

Version

,

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’inimaginable fléau”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Raphaël Girard

L’auteur, lui-même conducteur de trains, emmène le lecteur dans l’univers qu’il connaît le mieux. Rien n’a été écrit ou filmé sur ce sujet depuis « La bête humaine ». Les dessous d’un métier plein de préjugés sont explorés tout au long de ce récit qui se focalise sur la vie trépignante de ce « conducteur ». Ce second roman est très abouti, notamment sur les sentiments, les ressentis et la précision des actions.