Leurs derniers matins blêmes – Brèves de contes noirs

9.99 18.90 

Au début des années 50, une série de meurtres, dont la mise en scène macabre devant des commissariats de quartier, défraye les chroniques de Paris. Ces meurtres attribués à un tueur en série commencent à inquiéter les hautes sphères de la ville. L’enquête est confiée à un jeune policier, l’inspecteur Tarcot, récemment arrivé au fameux 36 quai des Orfèvres. L’inspecteur Tarcot assiste à l’enterrement de la troisième victime. Il fait rapidement connaissance avec un jeune couple, frère et sœur. Leur attitude intrigue l’inspecteur. Il découvrira qu’ils ont un passé récent commun. L’enquête permet à Tarcot de découvrir les activités de délations et de collaborations, durant la guerre, d’hommes passés au travers des mailles du filet de cette chasse aux sorcières de l’après-guerre. Ce passé honteux, que certains voudraient dissimuler et oublier, fait remonter à la surface les trahisons d’hommes ayant vendu leur âme au diable. L’inspecteur Tarcot est confronté à l’immense toile d’araignée, tissée durant cette guerre, où résistants et collaborateurs sont cruellement difficiles à distinguer. Le rôle de la police, alors aux ordres de Vichy sous l’Occupation, écœure Tarcot, dont les principes d’aide à la population et garants de la loi, sont sévèrement remis en question.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAITS DU LIVRE

« Ces années d’après-guerre sont terribles. Une chasse aux sorcières est lancée tout azimut. Des dénonciations d’ex-collabos tombent chaque jour, sans le moindre scrupule. Ceux, par qui l’horreur frappait à votre porte, il y a cinq ans à peine, étaient la cible de traitements, ne leur laissant aucune chance d’en réchapper »

 

« La justice des hommes… !!? Inspecteur, vous êtes sérieux !? Vous croyez ce que vous dites ??? Mais laissez-moi rire, cher inspecteur… Elle a fait quoi la justice des hommes depuis 36 ? La justice des hommes continue, aujourd’hui encore, à bafouer le droit des personnes les plus vulnérables. » 

 

 

« Cher Inspecteur Tarcot ; Ce quatrième salopard n’a que ce qu’il mérite. Ne le plaignez pas. Regardez la liste de personnes inscrites en dessous, enfants, femmes, hommes, vieillards, tous sont morts par sa faute. Il a contribué à la mise à mort de tous ces innocents. Vous n’y pouvez rien, vous ne nous empêcherez pas de faire justice »

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Leurs derniers matins blêmes – Brèves de contes noirs”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Breath Valmere

Breath Valmere est né en mai 1964 au beau milieu de la douceur Angevine. Marié et père de deux grands enfants, il a exercé plusieurs métiers, en débutant dans le dessin industriel puis, il s’est orienté vers l’éducation sportive. Désormais, Breath est chargé de mission auprès d’une collectivité dans le domaine du sport. Ses origines familiales et professionnelles ne l’éloignent jamais du travail de l’acier, tant l’art de sa mise en forme et l’extraction de volumes expriment cet appétit insatiable de création. Après son premier roman Leurs derniers matins blêmes, Breath Valmere vous présente Les reflets sombres assassins. Ce second roman s’attaque à un sujet terrifiant, qui est la déviance sexuelle des adultes sur les plus jeunes vulnérables. Breath Valmere a voulu traiter ce sujet douloureux, en affirmant que le silence des victimes, nourri par une fausse culpabilité entretenue par les non-dits d’une société malade de la peur du scandale, n’a fait que conforter durant des décennies les agresseurs dans leur sentiment d’impunité. L’intrigue policière mérite une attention exceptionnelle, pour permettre au lecteur d’être tenu loin de la compréhension en cédant aux apparences commodes. Ce qui, en soi, ne fait que reproduire ce schéma d’une zone de confort que personne ne souhaite quitter. Ce roman Les reflets sombres assassins est le second opus d’une suite espérée d’histoires, qui auront toutes la même genèse : « Brèves de contes noirs ». Chères lectrices, chers lecteurs, le troisième opus, est déjà en cours d’écriture.