L’Étincelle – Grâce de l’émerveillement

(3 avis client)

7.99 18.90 

L’émerveillement comme art de vivre, cela pourrait ressembler à une naïve illusion. Et pourtant… S’émerveiller, c’est découvrir soudainement, comme par surprise, qu’il existe une face cachée, lumineuse, sans limites, derrière le quotidien le plus ordinaire. Ainsi, dans nos vies modernes, parfois ternes et sans éclat, de petites choses, apparemment anodines, viennent étonner, interrompre un fonctionnement prévisible. L’attention aidant, des cadeaux merveilleux se succèdent alors, et transforment définitivement notre regard sur la vie…

Ce livre est un partage d’expériences vécues, qui sont autant d’instants d’amour et de grâce. Il se veut un baume, qui vient caresser le lecteur par des récits du quotidien dans lesquels l’innocence, la beauté, la sagesse, l’amour, touchent à la profondeur. Il invite à quitter momentanément l’hyper-contrôle du mental, pour entrer dans les effluves enchanteurs du cœur.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAIT DU LIVRE

Je suis née un 16 septembre, et pendant presque toute ma scolarité, la rentrée des classes avait lieu un 16 septembre. Dans une famille de 6 enfants, avec les seuls revenus de mon père, cela voulait dire période de « disette » ! Ma mère faisait son possible pour nous nourrir, nous vêtir au mieux, tenir une maison impeccable. Les gens étaient toujours impressionnés en apprenant que nous étions six enfants. Ils croyaient que nous n’étions que deux, et regardaient nos tenues soignées et de bon goût. Notre mère avait des doigts d’or, et elle pouvait coudre des vêtements, les tricoter, et même les tisser. J’adorais la regarder faire, et j’ai pas mal appris de cette façon, la meilleure qui soit : regarder faire puis essayer par moi-même ; lui faire observer comment je m’y prenais, accepter les conseils qui amélioraient la démarche. Finalement, j’ai pu me faire pas mal de jolies choses, dans le style qui me plaisait.
Elle a eu une vie vraiment difficile, et je l’ai vue longtemps les mains bleuies par le froid, à laver les draps et le linge dans un bac de lavandière dans le sous-sol de la maison, avant que, enfin, elle bénéficie d’une machine à laver le linge. Que de lessives à la main avant d’en arriver là ! Sans même compter celles qu’elle faisait enfant, pour aider sa mère dans les charges familiales.

Elle avait le goût du beau, de l’écrit, de la culture, mais sa pauvre vie ne lui a pas permis de toucher à une dimension qui l’aurait épanouie, en lui donnant un sens autre que « travaille, et rame ». Accaparée par toutes les charges d’une mère de 6 enfants, qui s’attelle à bien les nourrir, bien les vêtir, bien les élever, il lui restait peu de place pour les mots d’amour et les câlins. Ainsi, la première fois où je l’ai entendue me dire un mot d’amour, j’avais plus de 40 ans.

Il y avait eu ce film avec Miou Miou et Thierry Lhermitte dont j’ai oublié le titre, où leur enfant, dans la tribu où il vivait avec sa mère, disait » Wakatépé », en guise de mot de bonne chance, comme on donnerait un trèfle à quatre feuilles. Nous en avions parlé, et, au moment de partir, et après l’avoir embrassée, je lui dis en riant : « On va faire mieux ! » Et, posant ma main sur son cœur, je complétais en riant et en disant : « Wakatépé ! » C’était drôle, c’était joyeux, c’était non réfléchi. Je jouais. C’était comme si j’avais dit « Bonne chance » ou « Que la vie te comble de ses bienfaits ». Ma mère me dit alors, le sourire aux lèvres, et les yeux pleins de lumière:

« Si c’est pour me dire « Je t’aime », alors moi aussi, je t’aime ».

 

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

ISBN Livre

Version

,

3 avis pour L’Étincelle – Grâce de l’émerveillement

  1. Eichelberger Chantal

    Coucou Marie
    Je suis en train de lire ton livre et suis très impressionnée
    Tant de vérité éclate, tant d’émotions vécues et retranscrites avec chaleur humilité font qu’on se sent partie prenante dans ton livre
    Je suis émue tu me bouleverses
    Bienvenue dans le monde des ecrivaines
    Tu y as ta place et on entendra sûrement parler de toi dans le futur
    Je suis fiere de toi et suis contente d’être ta cousine
    Gros bisous et à bientôt j’espère Chantal

  2. Denise PAULY

    Ce livre est tout simplement merveilleux.
    A sa lecture c’est tout mon être qui a été touché car il a pleuré, ri et retrouvé la joie.
    Les illustrations sont appropriées, touchantes et très belles.
    J’attends le prochain livre.
    Merci Marie-Cécile.
    Denise

  3. Tompami

    Aucun style, aucun sens, une véritable nullité…

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Marie Ferveur

Née en 1954, Marie Ferveur est une enseignante du primaire à la retraite. Elle est mère de deux enfants et grand-mère de trois petits-enfants. Elle a fait de la connaissance de soi une aventure de conscience. Comprendre la vie et les expériences auxquelles sont confrontés les êtres vivants, contribue à faire de ce passage sur terre une expérience vers le bonheur, l’amour et la sagesse. Sa sensibilité et sa quête d’absolu la poussent sans cesse à appréhender le mystère qui fait la magie de la vie. L’émerveillement lui a ouvert des portes insoupçonnées et une joie profonde. Ses amis l’ayant à maintes reprises invitée à partager ces trésors de vie, L’Étincelle, Grâce de l’émerveillement est son premier livre.