Les ruines du paradis

9.99 19.90 

C’est l’histoire bouleversante d’un militant internationaliste. A travers son récit, il dévoile un pan de vérité sur l’état du monde et nous éclaire sur le terrorisme. C’est une œuvre réaliste qui nous entraîne dans les affres d’aujourd’hui, où passion amoureuse, idéal révolutionnaire, et personnages attachants nous saisissent d’un bout à l’autre de cette quête de l’amour et de la liberté.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les ruines du paradis”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Hamma Meliani

Hamma Meliani, né en Algérie, a étudié le théâtre à l’École nationale d'art dramatique. Diplômé en sciences politiques de la Sorbonne, réalisateur de films, metteur en scène, auteur de romans, de scénarios et de pièces de théâtre, il affirme par son acte poétique la volonté de témoigner sur les conflits et les fractures de notre temps. Cette intention s’impose avant tout comme le cri d’amour d’un poète, qui, fréquentant au quotidien l’âpreté du terrain des violences, mise sur la transcendance pour mieux révéler le réel, le dégager de sa gangue réductrice.

Hamma Méliani, dramaturge et romancier est l’auteur d’une vingtaine de pièces de théâtre et de romans, notamment : Les filles de Djelfen. Ed. Marsa 1998. Loundja. Ed. Khyam 2009 La rage des amants. Ed. Marsa 2010 Le lait du père (Grand prix mondial du théâtre Wacadémia). Ed. Marsa 2010 Lamento pour Paris, chroniques parisiennes sur le massacre des algériens en octobre 1961. Ed. Marsa 2011 L’enclave des brumes (Roman de la banlieue). Ed. Marsa 2012 Le Rosier carnivore. (Théâtre). Ed. Marsa 2017. Une perle dans le cosmos. (Théâtre). Ed. Marsa 2018. En 2008 Hamma Meliani obtient le Prix d'Or Wuacademia et le Grand Prix Mondial du Théâtre (Fondation World and Universal Academy). Premier Prix d’écriture théâtrale 2001 et Prix Amnesty International Écrire contre l’oubli en 2001.