Les petits Hommes

7.99 18.90 

Destinées abstraites, ferveur poétique, signes somnambuliques,
dans un orphelinat : une cage à espoirs : une porte s’ouvre.
Des gamins dont on éduque l’imagination comme trois points de suspension,
que l’on voudrait définir pour ne plus avoir à les faire réfléchir,
font semblant de ne rien faire…
Une lampe éclaire la scène.
Murmures complices,
derrière leurs sourires,
se tenant par les yeux,
ils peuplent le silence,
fissurent l’autorité.
Ici, même l’étrangeté trouve sa logique.
Dans un orphelinat : une cage à espoirs :
Trois points de suspension…

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAITS DU LIVRE

La ville s’étendait de tout son long, une grande ville perdue au milieu des océans, sur un bloc d’asphalte.

Au départ, elle fut un refus au monde et à l’humanité, une espérance d’un genre nouveau : un souffle partant des terres et allant se réfugier au loin en mer. Comme dans un mythe que l’on raconte, et aussi loin qu’on s’en souvienne ; qui porte à croire qu’on peut encore changer le genre humain pour reconstruire l’Humanité.

Imaginez : c’est comme un vieux rêve d’enfant. Le rêve d’un groupe de gamins de onze ans, qui s’isole dans une cabane en bois et qui l’aménage comme un espoir : sans rideaux aux fenêtres, avec une échelle pour y grimper, selon les propres règles de la liberté enfantine. L’échappée prend des tournures de pouce levé au milieu d’une cour de récréation. Le chat est perché. Et même s’il est un peu poussiéreux, un dessous de lit peut suffire, pourvu qu’à un moment ou à un autre, on puisse enfin se dire :

« Stop ! Je m’arrête ! Je repartirai plus tard… Plus tard… quand je me serai reposé… »

 

 

Aristide debout, regardant, sa sœur Barbara, des larmes plein les yeux… Murmurant silencieusement de ne pas le laisser, de ne pas l’abandonner, de changer le cours de l’histoire… D’inventer une machine ; et, même si c’est impossible, de remonter le temps… Mais faire quelque chose, tenter quelque chose au moins ! Ne pas lui lâcher la main, ne pas lui enlever le cœur qu’on lui grignotera patiemment à la petite cuillère ! Car le décor, devant lui – la porte bleue délavée, bouffée par le temps, la porte de cet orphelinat catholique, situé dans une petite ruelle serpentée et malfamée du quartier du port, dans le quatrième arrondissement – décidément, ne lui revient pas !

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les petits Hommes”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Benjamin Godot

Né en 1985 à Nancy, Benjamin Godot suit des études littéraires à Paris, qu’il décide de quitter pour voyager. Commence alors un périple entre Europe et Amérique du Sud, entre réalité et abstraction. De ses errances naîtront de nombreux textes : recherches poétiques, carnets de croquis linguistiques qui lui serviront d’ancres… Les petits Hommes est son premier roman.