Le journaliste, la conseillère & le secrétaire d’État-Satire sociale contemporaine

9.99 18.90 

Y aurait-il un Tartuffe en chacun de nous ? Dominique Berger, journaliste en mal d’emploi, Agnès, conseillère illuminée à pôle emploi, et Christian Malesherbes, ancien patron voyou reconverti dans la politique incarnent une société qui bat de l’aile, où le mensonge, le paraître et la société du spectacle sont devenus la règle.
Dans ce « thriller » social, chacun des personnages va tirer parti d’une arnaque financière qui restera impunie, mise au point par un hacker de génie. Objectif : relancer l’emploi dans le pays avec à la clé l’organisation d’un grand Prix du travail soutenu par le gouvernement et les partenaires sociaux ! Vaste mascarade mais plus la ficelle est grosse, plus elle est efficace… Ici, la ressemblance avec le monde réel n’est jamais très éloignée. Libre à chacun d’y retrouver les siens…

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

« Vous montez et vous attendez dans la salle, on viendra vous chercher… »

Le petit bureau qui abritait madame pôle emploi responsable du portefeuille senior de l’agence locale était un bloc-opératoire. Au choix, on pourrait y traiter une appendicite ou se faire cuire un œuf, à croire que madame La conseillère lustrait son petit espace chaque matin avant d’ouvrir ses dossiers. La lumière qui fusait à travers sa fenêtre lui pailletait la chevelure. Elle travaillait à pôle emploi depuis 28 ans. Alors, pour ce qui est de connaître l’institution par cœur, elle se posait là. Que n’avait-elle vu défiler de chefs de service tordus, de « cheftaines » inassouvies, d’indigentes réformes pour soi-disant faire des économies ici et pour dépenser deux fois plus là. Agnès semblait avoir bien maîtrisé cette gigantesque toile d’araignée administrative qui lui assurait une maigre feuille de paye chaque mois. Mais une feuille de paye quand même. Et puis, comme elle disait :

« Dans deux ans, je suis à la retraite, comme vous non ? Alors, commençons par ça. Il vous reste combien de trimestres ? Vous savez que pôle emploi a une convention avec les caisses de retraite après 60 ans et trois ans de chômage ? Vous pourrez tenir Dominique ? Cela ne vous dérange pas que je vous appelle Dominique ? Vous savez, j’ai un contact direct avec mes « clients ». Bientôt on se tutoiera ! Compte tenu de votre âge, sachez qu’on ne vous embêtera pas car on sait que retrouver un CDI à près de 60 ans est encore plus improbable que de devenir millionnaire en jouant au Loto. Bon ceci dit, il ne faut pas perdre espoir, je vais tout faire pour que vous gardiez le moral. Si vous souhaitez participer à des ateliers seniors, ça me ferait plaisir. En plus, je n’ai jamais eu de journaliste dans mon portefeuille. C’est entre nous, mais ma direction n’y est pas favorable, elle préfère que je reçoive les gens individuellement. Mais moi, je pense que réunir tout le monde est plus motivant et plus sympa non ? »

J’acquiesçais.

Elle, plus insistante.

« Sachez que vous avez le choix. Vous pouvez aussi refuser ma proposition et vous diriger vers un « coach » privé avec qui nous avons des conventions. Mais je vous préviens, ce sera plus contraignant pour vous, car il est payé au rendement quand il place un chômeur. »

Je ne voulais surtout pas la décevoir. Il fallait bien que je m’habitue à cet univers de groupes qui s’ouvrait à moi. C’était réconfortant un groupe, encore plus quand il se divisait en sous-groupes, mini groupes, intergroupes. C’est fou comme le marché de l’emploi avait su fabriquer une sorte de système clonique qui n’en finissait pas de se reproduire, nano molécules indivisibles formant un tout brinquebalant mais un tout, tout de même. Une sorte d’ectoplasme indigeste bien huilé qui se nourrissait de sa propre chair. C’était vraiment un art de gérer au quotidien son incompétence !

Je renchérissais.

« Bien sûr. Vous me semblez très sympathique. On va faire équipe ensemble. »

Agnès tamponna goguenarde, le dossier auquel mon nom était attaché désormais à elle. Comme si nous avions échangé nos sangs.

« Dites-moi maintenant Dominique. Comment avez-vous débarqué chez nous ? ».

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le journaliste, la conseillère & le secrétaire d’État-Satire sociale contemporaine”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Alain Barbanel

Alain Barbanel journaliste et éditeur délégué de presse a collaboré à de nombreux journaux. Il participe notamment à la réalisation de la revue mensuelle « Le Monde Histoire & Civilisations » et collabore au « Droit de vivre », revue éditée par la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme). Auteur, il a publié plusieurs ouvrages d’investigation « Bouygues, l’empire moderne » (Editions Ramsay), « L’affaire Chaumet, un dossier sous haute surveillance » (Editions Balland), « Des métiers pionniers pour tous » (Editions Balland). Il a été également conseiller éditorial chez Ramsay.