Le hasard voyage toujours en première classe

9.99 20.90 

« Tu verras, la vie ne laisse jamais tomber personne, disait l’arrière-grand-mère à la petite fille. Elle envoie le hasard pour nous parler d’amour, tu dois apprendre à l’écouter et ne pas avoir peur. »
À cinq ans, Sophie ne comprend pas le sens de ces paroles mais elles vont lui permettre de se protéger des vérités fausses de la religion, à l’orphelinat puis en pension.
Plus tard elle rencontre Jacques, un artiste tout aussi marginal qu’elle. Ensemble, ils créent un cirque et partent à la rencontre de gens, de pays et d’aventures.
Leur enfant grandit loin des tabous et des vices de la société.
De nombreuses épreuves vont entraver leur chemin parsemé pourtant d’êtres purs et généreux.
Dans ce parcours initiatique, nous découvrons avec Sophie que la vie envoie effectivement, à qui veut bien l’entendre, les signes nécessaires au bonheur.
Un roman captivant qui prouve à tous que les rêves sont faits pour être réalisés.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Extrait 1:
Je cherche mes mots. J’aime bien Guylaine même si elle pose les mêmes questions que les autres. Après tout c’est normal mais cette fois je n’ai pas envie de conclure en disant: « On verra bien! ».
 – Tu sais, je ne pense pas que l’on doive faire les choses en se disant qu’un jour ou l’autre elles pourraient s’arrêter. Elles s’arrêteront de toute façon. Tout comme cet oiseau là-bas, regarde, un jour ses ailes ne seront plus qu’un souvenir. Il ne se prend pas la tête comme nous, il vit chaque seconde de vie sans se demander ce qui lui arrivera plus tard. Je crois qu’il a raison, il a des ailes et il en profite. Moi j’ai l’amour et j’en profite ! Je crois que l’amour est suffisant.
A-t-on vraiment le temps de s’occuper d’autre chose?
Extrait 2:
Nous allons vivre six mois tous ensemble, les uns sur les autres, chacun avec nos différences, notre travail, nos états d’âmes, nos sautes d’humeur, nos hier, nos demain, nos maladies, nos bonnes santés, nos amitiés possibles et nos impossibles. Nous les savons tous, chaque regard échangé raconte la même espérance d’amitié.
 Lorsque Sacha étale le programme où il est dit que nous ferons deux à trois spectacles par jour, personne ne bronche. Deux spectacles est chose courante pour les Russes. Avec trois, nous gagnerons 50% de plus. Chacun fait ses calculs:
Combien de dollars ramèneront-ils en Russie ? Combien pourront-ils envoyer chaque mois à leurs familles, parents, grands-parents, frères et sœurs qui n’ont pas la chance d’avoir un travail en ces temps difficiles?

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le hasard voyage toujours en première classe”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Sophie Thiéry

Comédienne, artiste de cirque, co-fondatrice du Circ'Hulon, Sophie Thiéry est aujourd'hui metteur en scène et signe ici son premier roman autobiographique.