L’ATLANTIDE RETROUVÉE -Suite et fin de la vie extraordinaire de Georges d’Antioche

7.99 13.90 

L’Atlantide a toujours passionné l’homme depuis que Platon en a révélé l’existence, il y a des siècles. Au XIIe siècle, alors que la connaissance du monde est loin d’être complète, une équipe de navigateurs aventuriers et érudits part à la découverte du continent disparu, sous la direction de Georges d’Antioche, amiral du roi de Sicile Roger II. Ils seront guidés le long de leur route par la grande prêtresse Johanne, détentrice de la connaissance cachée, qui, au vu du texte de Platon, découvrira les indices historiques et géographiques laissés par les rescapés du Grand Cataclysme, dix mille ans plus tôt.

Après bien des péripéties, à travers différents pays bordant la Méditerranée, perturbés par les croisades et la lutte contre l’Islam, ils arriveront à bon port, alors que l’idylle amoureuse entre Johanne et Georges d’Antioche, responsable de l’épopée, trouve son aboutissement.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAITS DU LIVRE

« Je peux te préciser que ce cataclysme eut lieu, il y a dix mille ans avant notre ère, le 27 juillet 9564 avant Jésus-Christ. La date est précise car elle a été gravée sur le zodiaque de Dendérah, là-bas, dans un temple égyptien, que tu connais, je crois. La disposition des planètes et leur triangulation les unes par rapport aux autres, dans leur mouvement permanent régulier, permettent de fixer à coup sûr le moment de l’événement. »

 

***********

Cette nuit-là, personne ne dormit à bord des nefs. Le bruit des marins travaillant dans les embarcations, leurs appels, les coups de sifflet et parfois leurs cris furent incessants. Dans sa cabine, Johanne ne dormait pas, elle était aux aguets en écoutant la rumeur provenant de l’extérieur. Bien que Georges ait tenté de la rassurer, elle restait néanmoins angoissée, d’autant plus que, maintenant, elle commençait à entendre des sons de voix, des cris, des rires, des murmures qui semblaient venir d’une origine plus lointaine, peut-être même cosmique. Elle prêta attention à ces voix qui, parfois, se rapprochaient puis s’éloignaient, et elle finit par comprendre : elle possédait le don de clairaudience et pouvait entendre des voix venues d’ailleurs. La proximité du Grand Océan la rapprochait du royaume des âmes des endormis. Elle se dit :

« Ça y est, nous approchons de chez eux, l’Océan occidental. Ils seront maintenant là toutes les nuits ! »

 

***********

Quelques marins étaient restés à bord ce matin-là, à s’occuper des tâches d’entretien et d’avitaillement, sous les ordres de quartiers-maîtres, tandis que la totalité des voyageurs avaient rejoint la plage où ils participaient à une cérémonie dans un profond recueillement.

Georges avait choisi une position permettant une méditation complète : il était à demi couché sur le dos, les yeux clos. Il procédait à la perception de son corps. Tout en contrôlant sa respiration par des inspirations et des expirations profondes, il fixa son attention, dans un premier temps, sur ses pieds, jusqu’à obtenir un léger fourmillement. Puis, il se concentra sur ses jambes et ses genoux, jusqu’à l’obtention de la même sensation. Il remonta ensuite vers ses cuisses et son ventre. Au fur et à mesure que ces fourmillements se produisaient, son corps entrait dans une grande décontraction. Il fit de même avec ses mains puis avec ses bras et ses épaules, avant d’attaquer le buste par la ceinture abdominale puis la poitrine, le cou et la tête. Il insista particulièrement sur les différents plexus, ce qui eut pour effet de provoquer une décontraction totale de son corps, similaire à la disparition de toute son énergie. Il constata que tout son corps était devenu rigide comme une pierre et qu’un léger courant d’air traversait ses poumons. Il se sentit particulièrement bien, dans un état de paix totale, le corps parfaitement décontracté, son attention dirigée essentiellement vers le cosmique.

Il rouvrit doucement les yeux et s’émerveilla, constatant que ses amis avaient effectué la même expérience.

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’ATLANTIDE RETROUVÉE -Suite et fin de la vie extraordinaire de Georges d’Antioche”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Patrice Houdemont

Patrice Houdemont est né à Saint-Malo et a passé son enfance aux Sables-d’Olonne. Sa vie professionnelle, qui s’est toujours déroulée à proximité de la mer, connaît plusieurs étapes : quelques années sous les drapeaux suite à un engagement à l’École des sports d’Antibes, puis carrière d’officier de police dans les services d’enquête judiciaire de la répression du banditisme, à Paris, Angers, Bayonne et Lorient. En plus de son goût pour la recherche et les investigations, il est passionné de navigation et fait l’acquisition de son premier voilier. À cinquante-cinq ans, il prend sa retraite, avec le grade de commandant de police fonctionnel. Sa nouvelle vie se base essentiellement sur le bateau et le voyage : navigation en solitaire à bord d’un voilier de douze mètres, plusieurs croisières dans le golfe de Gascogne et la Méditerranée occidentale, longs séjours en Sicile et découverte de l’histoire siculo-normande. Ces voyages nourrissent sa fascination pour le personnage historique Georges d’Antioche, navigateur et aventurier du Moyen Âge. À soixante-douze ans, âge de la mort de l’amiral Georges d’Antioche, il est victime de plusieurs attaques cardiaques sévères, ce qui le conduit à changer de nouveau de vie et à vendre son bateau.