L’amitié, ce soutien dans la tourmente – Pilote de Piper, Algérie 1956

9.90 20.90 

Gilles Teller, tout juste émoulu de sa formation de pilote, est affecté dans une escadrille de l’aviation légère de l’armée de terre basée en d’Algérie. Il se trouve plongé dans une succession ininterrompue de missions aériennes : accompagnements de troupes et de convois, largages de courriers, transports de passagers… avec constamment la crainte d’un crash en territoire hostile dû aux tirs ennemis ou à des conditions météorologiques extrêmes. Pendant cette période tourmentée, il profite de l’amitié de son fidèle mécanicien qui lui apporte un réel soutien dans cet univers d’hommes plongés dans une guerre. Au cours d’un banal vol de réception après révision, il perd le contrôle de son avion et c’est l’écrasement au sol. Grièvement blessé, il est  rapatrié en métropole. Malgré cet épisode sanglant, il n’aspire qu’à reprendre le pilotage des avions. Ce récit basé sur une expérience vécue relate avec simplicité l’existence aventureuse d’un homme ordinaire à la recherche de soutiens affectifs pendant la guerre d’Algérie.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Extrait 1 :

Ils étaient devenus rapidement inséparables au point que, aussi bien dans le casernement qu’à l’escadrille, ils se virent attribuer l’appellation « Gil et Geo ».

Extrait 2 :

Pendant un bref moment, il se souvint des récits d’Antoine de Saint-Exupéry sur ces pilotes de la ligne qui avec leurs Breguet XIV prenaient le risque de s’écraser sur les flancs des Pyrénées en pénétrant dans cette masse gazeuse sans instruments adaptés. N’était-pas son cas ? Cependant, une furtive lueur lui donna l’impression qu’un passage pourrait être libre au sommet du col. En perdant de l’altitude, il vira tout en essayant vainement d’évaluer la profondeur de cette trouée libératrice. Alors, il prit brusquement la décision de s’enfoncer dans cette caverne aux parois de brume. Immédiatement, ce voile vaporeux se jeta sur son pare-brise dans l’intention de réduire sa vision extérieure. Le sol défila vertigineusement à quelques mètres en dessous de ses roues. Des branches d’arbres frôlèrent périlleusement l’extrémité de ses ailes. Puis subitement se dessina une ouverture éblouissante. La montagne s’affaissa sur la vallée de l’oued Hammimine où se nichait la petite agglomération de Sedrata.

Extrait 3 :

En observant combien ce paysage se révélait inhospitalier, il évoqua la possible panne de moteur qui l’aurait amené à trouver un espace suffisant pour atterrir. À l’inquiétude de ce retour  aventureux à la terre s’était ajouté, s’il en survivait, la crainte d’être capturé par les fellaghas surtout depuis qu’il avait appris les tortures qu’ils faisaient subir à leurs prisonniers. Combien de ces jeunes soldats tombés entre leurs mains avaient déjà été victimes du terrible « sourire kabyle » et dont on ne retrouverait peut-être jamais leurs corps abandonnés dans le djebel.

Extrait 4 :

Les commandes ne répondaient plus à ses sollicitations. Les coups de manette des gaz restaient sans effets. Il n’était plus maître de l’avion qui se précipitait vers le sol.

« C’est la fin … »

Extrait 5 :

Il se demanda à la suite de cette mémorisation de faits qu’il avait vécus quelles avaient pu être ses motivations en poursuivant ces hommes sans défense. Naturellement d’autres questions venaient à son esprit : si son avion avait été armé les aurait-il pris pour cibles tel un chasseur qui ajustait un gibier dans sa ligne de mire ?

Informations complémentaires

Auteur

Version

,

ISBN Ebook

ISBN Livre

Format Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’amitié, ce soutien dans la tourmente – Pilote de Piper, Algérie 1956”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Gilbert-Claude Toussaint

Le choix des ouvrages rédigés par Gilbert-Claude TOUSSAINT repose sur les deux phases marquantes de sa vie: la guerre d’Algérie à laquelle il a participé en exerçant la fonction de pilote militaire et le monde rural au profit duquel il a assumé le service d’ingénieur de développement agricole. Pendant cette deuxième période d’activité, il a été amené à restituer ces connaissances dans des publications techniques et économiques. Par la suite, il a fait le choix de s’orienter vers des écrits plus littéraires dans le souci de dévoiler combien ce conflit a eu de conséquences heureuses ou néfastes dans l’immédiat, mais aussi à plus long terme. Il souhaite également participer ainsi au devoir de mémoire comme membre actif d’une association d’anciens combattants.