La Juventus Turin et Les Coupes d’Europe depuis 60 ans : une histoire glorieuse et inachevée

9.99 22.90 

Avec 32 – 34 ? – scudetti et 11 Coupes d’Italie, la Juventus Turin possède le plus beau palmarès du football italien, les deux grands clubs de la capitale lombarde, le Milan AC et l’Inter Milan, ne soutenant guère la comparaison sur la scène nationale. Au niveau international, la Juventus Turin a également connu de nombreux épisodes glorieux : une victoire en Coupe des Champions en 1985, une Ligue des Champions en 1996, une Coupe des Coupes en 1984, trois Coupes de l’UEFA en 1977, 1990 et 1993, deux Coupes intercontinentales en 1985 et 1996, deux Supercoupes de l’UEFA en 1984 et 1996. Toutefois, si l’on met en perspective les conquêtes internationales de la Vecchia Signora avec celles d’autres formations prestigieuses du continent européen, les Piémontais font pâle figure. Avec « seulement » deux victoires en Ligue des Champions, la Juventus Turin est loin derrière le Real Madrid – 11 victoires – et est également devancée par le Bayern Munich, le FC Barcelone, le Liverpool FC – 5 victoires chacun –, l’Ajax Amsterdam – 4 victoires –, Manchester United – 3 victoires. Les Bianconeri ont conquis autant de Ligues des Champions que le Benfica Lisbonne, le FC Porto, le Nottingham Forest de Brian Howard Clough. Cependant, le plus grand affront pour les Bianconeri est peut-être que ses deux grands rivaux lombards, qui subissent sa loi dans la péninsule italienne, se sont montrés plus conquérants en Europe. L’Inter Milan a conquis une Ligue des Champions de plus que les Piémontais, alors que le Milan AC, avec 7 victoires, est l’équipe comptant le plus de Ligues des Champions derrière le Real Madrid. Les Rossoneri ont conquis cinq Ligues des Champions de plus que les Bianconeri ! C’est cette histoire à la fois glorieuse et contrariée que je me propose de raconter.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Introduction

L’objectif de ce livre est de traiter l’histoire de la Juventus Turin dans les différentes Coupes d’Europe, plus particulièrement l’épreuve reine, la Coupe d’Europe des clubs champions jusqu’à 1991, puis la Ligue des Champions depuis la saison 1991-1992. La thèse de ce livre est de mettre en évidence que l’histoire internationale des Bianconeri est faite d’épisodes glorieux, mais peut-être plus encore d’épisodes frustrants.

La thèse glorieuse pour nos lecteurs français apparaîtra de manière évidente. Une Coupe d’Europe des clubs champions remportée en 1985, une Ligue des Champions en 1996, une Coupe d’Europe des vainqueurs de Coupe en 1984, trois Coupes de l’UEFA en 1977, 1990 et 1993, deux Coupes intercontinentales conquises en 1985 et 1996, deux victoires en Supercoupe d’Europe de l’UEFA en 1984 et 1996. On pourrait également ajouter les titres individuels conquis par la Juventus Turin, plus particulièrement les neuf Ballons d’or : Omar Sivori en 1961, Paolo Rossi en 1982, Michel Platini trois fois en 1983, 1984 et 1985, Roberto Baggio en 1993, Zinédine Zidane en 1998, Pavel Nedved en 2003, Fabio Cannavaro en 2006.

La thèse du destin contrarié plus difficile à comprendre pour nos lecteurs français, les équipes françaises ayant seulement conquis deux Coupes d’Europe en 60 ans, doit être mise en perspective à quatre niveaux : le premier en relation à l’hégémonie nationale de la Juventus Turin ; le second par rapport aux titres internationaux remportés par ses concurrents italiens ; le troisième en relation aux titres internationaux conquis par ses concurrents européens ; le quatrième par rapport aux nombres de finales perdues, au ratio victoires-défaites.

Informations complémentaires

Auteur

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La Juventus Turin et Les Coupes d’Europe depuis 60 ans : une histoire glorieuse et inachevée”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Antoniocamacho

Antoniocamacho, jeune, était et est demeuré un passionné de football, l’ayant pratiqué comme des millions de jeunes. Il est également un passionné d’histoire, ayant obtenu un DEA ( Master 2 ) d’histoire en 1998 à l’Université Paris VIII. Cet ouvrage a permis à antoniocamacho de concilier ses deux passions le football et l’histoire. Après son premier ouvrage sur le réal Madrid et la coupe d'Europe depuis 60 ans, gloire, honneurs et conquêtes internationales du plus grand club du monde. Victor Martins analyse cette fois-ci avec passion rivalité madrilène entre le réal Madrid et l'Atlantico Madrid, devenu Clasico du football européen au cours de la décennie 2010. Les deux rivaux madrilènes s'étant affrontés quatre fois consécutives entre 2014 et 2017 en ligue des Champions, en finale en 2014 à Lisbonne au stade de la Luz, en quart de finale en 2015, en finale à Milan au Stade Guiseppe Meazza en 2016, en demi-finale en 2017. Entre riffs sauvages de Jimmy Page, Ritchie Blackmore, Tony Iommi, Pete Townshend et Bryan May, bastons aux abords des stades anglais type Chadwell et buts à la pelle de Kevin Keegan, Ian Rush, Kenny Dalglish, Billy Bremmer, Trevor Francis, Denis Law, George Best, Bobby Charlton, le septième ouvrage de Victor Martins est un témoignage nostalgique de l’âge d’or de la culture pop britannique dans le domaine du football et du rock’n’roll. Après l'analyse des grands clubs espagnols, Real Madrid, FC Barcelone, Atletico Madrid, les grands clubs italiens, Juventus Turin, Milan AC, Internazionle, les grands clubs anglais, une biographie croisée de Pelé et Eusébio, Antoine Camacho s'attaque dans son huitième ouvrage à l'étude de l'âge d'or du Bayern Munich celui de Franz Beckenbauer et Gerd Muller.