Je t’appartiens, au-delà de l’intolérable

9.99 18.90 

Il n’est pas aisé de reconnaître un manipulateur pervers car, au premier abord, il se montre très attachant, séduisant, performant et altruiste. Cette difficulté à l’identifier est d’autant plus grande lorsque l’on s’est éprise du personnage, après qu’il a déployé une stratégie de séduction parfaitement orchestrée. Celle-ci s’exerce à coups de mensonges, de manipulations, de belles promesses, d’emprise et de pouvoir, utilisés à travers la triangulation et d’autres techniques toutes aussi dévastatrices les unes que les autres pour la proie qu’il poursuit sans relâche, capture et détruit à petit feu.
Par son témoignage poignant, Laurence Francotte nous raconte comment elle est entrée peu à peu dans la toile tissée de ce personnage, sans se rendre compte le moins du monde du piège funeste qui se refermait fatalement sur elle, et la façon dont elle s’en est sortie « vivante ».
Laurence Francotte a tenu tout particulièrement à écrire cet ouvrage dans le but de donner de l’espoir aux victimes. Adroitement, elle documente son témoignage par des explications concrètes sur le sujet, afin d’aider le lecteur à mieux comprendre le mécanisme du manipulateur et éviter ainsi de tomber dans son piège.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Je t’appartiens, au-delà de l’intolérable”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Laurence Francotte

Originaire de Braine-l’Alleud, en Belgique, Laurence Francotte a quarante-trois ans et est maman d’une fille de dix-neuf ans. Elle est chef d’entreprise, dans le domaine de la peinture et de la décoration. À la suite d’une relation toxique, elle se lance dans l’écriture : « un exutoire très efficace pour avancer », confie-t-elle. Elle décide de faire de ses écrits un livre, qu’elle distribue tout d’abord à ses proches ; ceux-ci l’encouragent à faire connaître son ouvrage plus largement. Elle diffuse alors son livre dans sa région, où il rencontre un grand succès, ce qui l’incite à envoyer son manuscrit dans quelques maisons d’édition. Dix jours plus tard, l’une d’entre elles lui propose de publier Je t’appartiens, au-delà de l’intolérable qui, espère-t-elle, aidera les victimes de manipulation destructrice.