Grégoire – Les jours d’après

Noté 5.00 sur 5 basé sur 4 notations client
(4 avis client)

9.99 19.90 

Rien ne devait rapprocher ces deux femmes, qui ont pour seul point commun leur prénom : Sophie. La première est la mère d’un adorable petit garçon, Grégoire, tandis que la seconde est une jeune femme qui s’apprête à embrasser une carrière d’infirmière. Les deux Sophie n’avaient aucune raison de se rencontrer. Un accident dramatique va en décider autrement. Le destin des deux femmes se trouve ainsi lié à jamais à la suite de cette terrible épreuve. Sauront-elles y faire face ?… Sauront-elles pardonner ?… Au-delà de la souffrance, réussiront-elles à reconstruire une vie autrement ?…

 

Un drame bouleversant, où des existences convenues se trouvent brisées du jour au lendemain, sans la moindre raison. Comment se reconstruire après une telle fatalité ? … Pour les personnages, l’un des éléments de réponse passe peut-être par le pardon. Mais, auront-ils le courage d’en faire la démarche, particulièrement lorsque les sentiments oscillent entre l’amour et la haine ? Au-delà d’un récit captivant où l’émotion est omniprésente, l’auteur aborde avec délicatesse et simplicité une réflexion sur la consolation, comme ultime recours afin de rebâtir la vie. Mais ce recours sera-t-il suffisant ? …

Deux Sophie, deux vies distinctes, un drame, deux vies qui se trouvent confondues… Et vous, que feriez-vous à la place des deux Sophie ? …

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAITS DU LIVRE

« … Depuis quinze jours, un je-ne-sais-quoi me tire de ma nuit endormie, tel un lointain écho qui heurterait mon esprit… »

 

 

« – Grâce à toi, je viens d’inventer un nouveau verbe. Il s’agit du verbe « Ronchrâler » ! »

 

 

« … Je vois une pomme qui s’en détache d’ailleurs pour rouler, rouler, rouler encore, vers un meuble réfrigéré, pour en heurter légèrement le pied d’angle et venir ainsi, après un ultime roulement inverse, dû à l’amorti du rebond contre le pied du meuble, y mourir à proximité.

Y mourir… »

 

 

« … En bas, dans ce qui a été son incarcération, Sophie y a aussi abjuré sa féminité, en laissant en guise de graffiti, une tâche de sang inscrite dans le ciment et la peinture usée du local… »

 

 

« – Je n’ai pas voulu te poser la question plus tôt, mais pourquoi as-tu choisi cette robe pour la cérémonie ?…

Je garde le silence un long moment. Puis, je tourne ma tête vers celle de Pierre […] Je lui réponds alors laconiquement :

– Pour le symbole… »

 

 

« … Je m’enfonce donc dans ma propre nuit boréale, mais sans la moindre aurore pour m’accompagner. Je commence tout d’abord, par être l’avorteuse et l’infanticide de mes propres sentiments… »

 

 

« – Il me rappelle les gâteaux de mon enfance !

…Bernadette me réplique :

– Il rappelle le gâteau de toutes les enfances… »

 

 

« … Ici, s’est fabriquée la fameuse question-sésame que se partagent tous ceux qui ont des souvenirs en commun à justement se raconter.

– Te souviens-tu de ?…  »

 

 

« … À cet endroit, dans le clair-obscur, se tient un petit garçon. Il doit être âgé d’environ cinq ans. Ses cheveux châtain clair, tirent au blond couleur des blés au bout de ses longues boucles. Subjuguée, j’arrête ma course… »

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

4 avis pour Grégoire – Les jours d’après

  1. Note 5 sur 5

    de Masin

    J’attendais le deuxième roman d’Emmanuel de Scorraille avec impatience et bien je ne suis pas déçue, Grégoire est formidable !
    L’histoire est … prenante du début à la fin.
    Émouvant, on fait preuve d’empathie et d’attachement pour ces personnages qui nous tiennent tout au long de ce formidable roman !
    Bravo et vivement le troisième roman M. de Scorraille !

  2. Note 5 sur 5

    Louis

    Une histoire passionnante, dramatique d’intensité et d’émotion. Une écriture particulièrement fluide et agréable à lire. Je recommande ce roman poignant, au point que j’ai eu parfois des larmes aux yeux ! Vraiment une très belle histoire.

  3. Note 5 sur 5

    De scorraille

    Très beau roman d une rare intensité et puissance en émotion . Comment ,au delà de la douleur immense , parvenir au pardon ?
    Le style , les mots sont posés avec délicatesse procurant poésie mais surtout chair de poule !
    C est un vrai et grand roman !

  4. Note 5 sur 5

    Lefeu Magali

    Ah, Grégoire quelle belle découverte, quelle envie d’arrêter le temps pour lire dun trait l’histoire de cette famille à laquelle on s’identifie par l’émotion que l’on ressent. Après M, L’aube de la vie, les mots coulent de façon apaisée dans un tout autre style… un peu comme si le premier roman de M. DE Scorraille avait été enfanté dans les méandres d’une prose très riche et si Grégoire en bon 2eme enfant voulu, désiré et choyé aurait été enfanté quant à lui dans la quiétude d’un foyer cocooning où il fait bon vivre. Le tailleur de mots sur ce deuxième roman a affiné sa lame pour laisser place aux émotions qui dominent.Véritable voyage au coeur d’une sensibilité et de la fluidité d’une histoire tout en réalisme qui mot après mot donne envie d’en découvrir la suite… Merci pour ce magnifique roman qui ne peut que toucher la maman que je suis.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Emmanuel de Scorraille

Emmanuel de Scorraille, vit, travaille et écrit, près de Versailles. Il est diplômé d’un troisième cycle d’école de commerce (ESLSCA), après avoir été diplômé en droit (Université Paris II). En 2016, il obtient une licence, en histoire culturelle, (Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines). L’auteur est passionné d’histoire, de culture et de littérature. Avec Grégoire, Emmanuel de Scorraille signe ici son second roman. Le premier, M, l’aube de la vie, a été publié en octobre 2018, aux éditions Sydney Laurent.