Le Gamjamad

9.99 19.90 

Une imagination débordante servie par une pointe d’humour est l’ingrédient principal de ce roman. Mais qui peut bien être le GAMJAMAD ? Fils d’un professeur de maths et d’une professeure d’anglais, né à Bourges en 1929, il était l’aîné de trois enfants. Il n’avait que dix ans à la déclaration de la drôle de guerre et il a subi sans dommages apparents…, hormis les engelures…, les affres de l’occupation allemande. Après la lisse de la Libération, il a poursuivi ses études secondaires au Lycée Hoche de Versailles jusqu’en classe de Math Spé. Mais, saturé de maths jusqu’à l’écœurement, il a bifurqué vers le dessin… Pas d’art mais industriel, au grand dam de son père qui le voyait déjà coiffé du bicorne de l’X. Son diplôme de projeteur lui a permis de collaborer avec un jeune architecte frais émoulu de ses études, connaissance du lycée Hoche et qui s’était installé à Bourges. Après quelques années et deux décès imprévus dans sa famille, il a abandonné Bourges pour le pays où stridulent les cigales et où nous le retrouverons bientôt avec CHANTACUREAU ou le gamjamad au royaume des cigales. J’espère que vous prendrez le même plaisir que celui que j’ai pris à les écrire… Bonne lecture !!!

Effacer

Informations complémentaires

Auteur

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le Gamjamad”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Jean-Louis Poullain

Jean-Louis Poullain est un auteur atypique. Il jette sur le papier tout ce que son ciboulot et son humeur ont enregistré au cours de son existence et passe allègrement d'un genre à l'autre : autobiographies romancées, romans d'anticipation prémonitoire, polars débridés et, maintenant, un essai érotico-porno qu'il propose aujourd'hui à ses lecteurs et lectrices éventuels. Son style est léger, fluide et agrémenté d'un humour parfois décapant. Mais que les lecteurs et lectrices ne s'y trompent pas : l'auteur ne cherche qu'à susciter chez eux des penchants excessifs pour les plaisirs charnels, en particulier sexuels, et toutes les paraphilies décrites dans son roman sortent de son imagination.