Clac ! Catabolisme d’une langue d’acier

6.99 15.90 

Dans son ouvrage « Clac ! catabolisme d’une langue d’acier », l’auteure donne vie à une multitude d’émotions souvent inexprimées, émotions ressenties, tout aussi vécues que réelles. Elle casse les codes et démantèle une chasse gardée masculine, la politique en Afrique. Elle aborde, « vent debout », les abominations des grands fauves que sont les chefs d’États africains, en laissant vagabonder son imagination. La révolution commence dans la pensée, soutient-elle. Il faut trancher le mutisme pathologique provoqué par la peur d’une barbare rétorsion. Avec des mots qui dansent et un stylo au service du cœur, les textes choisis exposent des amours désaveuglés, des passions affranchies, des sentiments débridés, exprimés dans une ardeur thérapeutique et un langage limpide qui laissent des traces. Sa plume scientifique est modérée, son encre est indélébile.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Clac ! Catabolisme d’une langue d’acier”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Bénonie Kibelu

C’est à l’orée d’un mercredi pluvieux que Bénonie Kibelu, poussée en avant par un geste providentiel vit le jour à Kinshasa, le 14 décembre 1988. Elle sera soumise à une éducation stricte et chrétienne et fera de l’école son idéal, son éternel champ de bataille. Élève brillante, elle s’attirera pourtant les foudres des professeurs, au point d’essuyer deux expulsions, dont une en terminale. Sauvée des eaux par un bac scientifique, elle suit une trajectoire de biologie, puis se lance dans plusieurs aventures professionnelles qui se dénoueront par des bouleversements inattendus. Initiée très tôt à la culture générale par son père, Bénonie prend plaisir à passer au crible ses connaissances acquises devant le téléviseur. Interprète le dimanche dans son église locale, elle aime à explorer quelques notes musicales. Casanière énigmatique et passionnée d’enquêtes policières, Bénonie exprime avec brio les flots de sa pensée sans en tarir les brûlantes sources dans un style austère, mêlé de subtile douceur.