Ank le marcheur

4.99 19.90 

Lors d’une catastrophe volcanique, survenue il y a environ 80.000 ans, le genre humain n’a survécu qu’à 1000 individus à peu près.

Effacer
UGS : N/A Catégorie : Brand:

Description

Lors d’une catastrophe volcanique, survenue il y a environ 80.000 ans, le genre humain n’a survécu qu’à 1000 individus à peu près.

Ank se retrouve seul et parcourt le continent à la recherche de ses semblables et surtout d’une femme.

Tel est le récit de cet ouvrage qui justifie son titre.

Informations complémentaires

Poids 0.200 kg
Auteur

Version

,

ISBN Livre

ISBN Ebook

Format Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Ank le marcheur”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP_Term Object
(
    [term_id] => 1876
    [name] => Guy Aymard
    [slug] => aymard
    [term_group] => 0
    [term_taxonomy_id] => 2405
    [taxonomy] => product_brand
    [description] => Aucun lien du livre à la situation si ce n’est l’amour du beau langage et l’écriture d’une histoire de l’homme tel qu’il est en pointant par un roman les passages-clés de son parcours : 12 volumes sous le titre générique "La trajectoire cahotante de l’homme". Chaque ouvrage est une histoire complète à lire même dans le désordre.Mon passé militaire m’a engagé à beaucoup de pragmatisme qui porte ici ses fruits que sont l’humanisme et la défense de nos compagnes que nos ancêtres n’ont pas gâtées.
    [parent] => 0
    [count] => 5
    [filter] => raw
)

A propos de l'auteur : Guy Aymard

Aucun lien du livre à la situation si ce n’est l’amour du beau langage et l’écriture d’une histoire de l’homme tel qu’il est en pointant par un roman les passages-clés de son parcours : 12 volumes sous le titre générique "La trajectoire cahotante de l’homme". Chaque ouvrage est une histoire complète à lire même dans le désordre.Mon passé militaire m’a engagé à beaucoup de pragmatisme qui porte ici ses fruits que sont l’humanisme et la défense de nos compagnes que nos ancêtres n’ont pas gâtées.