AINSI SOIT-IL. Tome 1 : Les mystères du Deicordium

7.99 18.90 

L’Univers n’est qu’un ensemble de mots, de phrases et de textes, en chaque pierre, arbre, être vivant ou civilisation. Tout est parole et le monde physique est un reflet du monde spirituel. Les idées sont antérieures à toutes nos civilisations. Elles existent indépendamment de nous et de nos cultures. Elles ne sont ni bonnes ni mauvaises, mais utiles à la vie, dans sa diversité. Ce sont nos intentions qui peuvent leur donner une orientation bonne ou mauvaise.

La lumière ne s’oppose pas aux ténèbres, ni l’amour à la haine. L’opposition naît de la confusion entre la nature et la culture, l’idée et ses multiples formes d’expression. L’amour et la haine, la colère et la joie, la vérité et le mensonge, la violence et la paix sont des énergies neutres, utiles et belles qu’il ne faut pas appréhender du seul point de vue de l’expérience humaine, car ces leviers de la vie peuvent servir le bien ou le mal, selon qu’ils sont poussés par une bonne ou une mauvaise volonté. De nombreuses approches philosophiques et théologiques du monde des idées restent anthropomorphiques et sectaires. Il faut aimer la haine, le mensonge, la colère et tout ce que la morale dualiste présente comme de vilains péchés. Les mots sont les cellules de l’Esprit qui est infini, intemporel et divin. Il ne faut point réduire leur immense champ d’expression à nos intentions, nos sentiments et nos coutumes. Cet ouvrage nous invite à régénérer la sagesse humaine dans l’harmonie du Verbe que la peur, l’ignorance et l’égoïsme s’emploient à détricoter depuis plusieurs millénaires.

Effacer
UGS : ND Catégories : ,

Description

La pensée contemporaine définit l’abstrait comme ce qui est immatériel, insaisissable ou surnaturel. Ce qui est abstrait est théorique, spirituel ou intellectuel, par opposition au concret qui désigne ce qui est physique, matériel et palpable. L’idée est abstraite tandis que la matière est concrète. Ces deux réalités s’opposent dans la pensée cartésienne qu’on enseigne dans de nombreuses facultés de philosophie de nos universités.
Pour vous, les Nimbes, il n’en sera pas ainsi, car non seulement ce que le monde actuel perçoit comme abstrait est ce qu’il y a de plus concret, mais aussi la philosophie séraphique enseigne que l’abstrait et le concret ne sont que deux facettes d’une même réalité. L’abstrait (idée), c’est le concret et le concret (matière), c’est l’abstrait. Comment s’explique ce mystère qui fait de la matière une idée et de l’idée une matière ?

Nous aborderons ce sujet et saisirons sa problématique en l’examinant du double point de vue spirituel et rationnel.

En partant de la révélation qui dit que toute la création est l’œuvre du Verbe de Dieu, il est juste de dire que le fruit de la parole est une parole. L’Univers et tout ce qu’il a de solide, de liquide et de gazeux résultent de l’expression de la parole de Dieu. L’onde du Verbe ou de l’Esprit s’est cristallisée en de nombreuses formes de vie animales, végétales et minérales. Le prologue de l’Évangile de Jean dit qu’« au commencement était le Verbe. Et le Verbe était avec Dieu et le Verbe était Dieu. Il était au commencement auprès de Dieu. Tout fut par lui et sans lui, rien ne fut… »

Informations complémentaires

Version

,

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “AINSI SOIT-IL. Tome 1 : Les mystères du Deicordium”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur :