Le dernier timbre de Marianne

9.99 18.90 

     Sur un fond de crise économique, Guillaume se retrouve confronté à des difficultés financières dans son activité de peintre figuriniste, qu’il exerce avec passion pour les collectionneurs depuis de nombreuses années.

     Par suite d’une dépression, il est placé dans un hôpital psychiatrique, et se repose d’un burn-out. Le docteur lui propose de participer à un protocole de recherche. Ses pensées seront l’objet d’une surveillance qui l’entraînera dans un milieu carcéral, un monde hostile, de violence, auquel il doit faire face. Il participe à de nombreuses activités qui lui permettent de rencontrer un metteur en scène et de préparer sa réinsertion.

     Dans un dialogue avec Gérard son codétenu, les deux chefs d’entreprise se soutiennent, ils font une analyse sur les prévaricateurs qui ont mis le pays à genoux, et sur Marianne qui ne sert plus à rien. La divinité de la république est devenue au cours des dernières années d’une jalousie et d’une méchanceté insupportable. Guillaume mythomane, raconte les raisons de son arrestation, d’un héritage dont le testament sera contesté par ses contradicteurs. Une situation qui semble assez courante dans les familles, et l’opportunité pour les héritiers d’ouvrir les portes du passé afin de régler leurs comptes.

     L’impondérable va encore une fois couper le fil de la vie de Guillaume. Face aux épreuves, il doit improviser, et trouver des solutions, mais il est suffisamment intelligent pour comprendre les enjeux de cette recherche médicale, il choisit sa cible en détention, pour mettre en défaut l’analyse des puissants ordinateurs du programme Conscience 1, qui devient au cours des premiers résultats une raison d’État.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Le testament envoie un message de Dieu, il est sacré, c’est la dernière volonté de la défunte. Personne, quelle que soit sa position n’a le droit de changer le contenu, sans recevoir la foudre éternelle. Ce qui est écrit ne peut-être défait par des prévaricateurs peu scrupuleux, sans morale, sans âme, sans conscience. Leur seul but est de faire plier encore une dernière fois le citoyen, face au pouvoir régalien, et d’effacer toute trace de sa décision, de son histoire par mépris, par suffisance de son poste. De le contester, l’héritier devient le juge du passé familial, sans avoir parlé avec son ancêtre, et se pose d’une façon scandaleuse en justicier de la morale et de l’ordre républicain. Je les hais, je les vomis.

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le dernier timbre de Marianne”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Guillaume Reynaud

Ce jour-là, le metteur en scène François est venu nous présenter une pièce de théâtre et mettre en place une correspondance avec les détenus pour écrire un scénario sur la prison. Il ne savait pas, et moi non plus, ce qu’il avait déclenché par sa visite : l’écriture. Les jours qui suivirent furent le commencement de cette aventure, chaque jour je passais trois heures à écrire et dessiner. Les images revenaient à la surface, il ne fallait pas les oublier, retrouver les mots du passé, ceux qui vous blessent. Les instants de vie, les désillusions, les difficultés jusqu’à la trahison d’un héritage qui ne sera jamais partagé. Les traîtres seront démasqués de leurs méthodes, plus proches du Grand Frère. À vous de les découvrir. Une crise économique qui ne s’arrête jamais, tomber plusieurs fois, pour rebondir, à la rencontre de quelques moments de répit permettant dans le calme d’une cellule, de faire le bilan de sa vie, avec un regard pertinent. « Vous n’avez pas souhaité ma réussite, eh bien, financez mon échec ».