Luna d’Oria et le royaume de Kannedy

9.99 21.90 

Luna, héritière du royaume d’Oria dans lequel résident les elfes, décide à la mort de sa mère, la reine Morgane, de partir pour découvrir le monde et connaître l’identité de son père. Elle ne se doute alors pas que son départ va enclencher, outre un désir ardent dans le cœur du tyran grec William, la première phase d’une guerre qui s’annonce destructrice pour les valeurs et la liberté grecque. Néanmoins, ignorante de ce mal qui s’annonce et surtout enthousiaste à l’idée de découvrir la Grèce, elle poursuit sa lancée. Sa rencontre avec l’héritier de Kannedy, John, va lui permettre de débuter son exploration mais aussi de connaitre sa destinée réelle dans ce vaste monde.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

« Est-ce qu’il y a des dragons par ici ? »

John ne répondit pas tout de suite. Il se disait en lui-même que cette jeune fille avait encore tout à apprendre si elle ne connaissait pas l’existence des dragons. Mais ce n’était pas sa faute. Les elfes, en effet, avant la Guerre Rouge, s’étaient mis à vivre en autarcie. Et malgré l’alliance conclue avec les hommes de Kannedy, ils n’avaient jamais aidé les Hommes, c’est pourquoi, les Hommes gardaient une rancune tenace contre eux.

Gaïa était aussi leur monde alors pourquoi ne se battaient-ils pas ? Pourquoi, déléguaient-ils tout le fardeau aux Hommes ?

Peut-être Luna allait-elle tout changer. John, à cette pensée, se surprit à l’observer. Enfin, il répondit :

« Il en existe oui ! Et ils représentent les quatre éléments importants : le feu, l’eau, l’air et la terre. Pour les principaux en tout cas. Je ne suis pas sûr qu’il y ait encore des hybrides… Je ne suis pas expert. »

« Comment peut-on les reconnaître ? »

« Le Flammor ou dragon rouge a des écailles rouges (d’où son nom) et représente le feu. Il est magnifique à voir sur terre comme dans les airs mais gare à celui qui le provoque !

L’Aqualius, nommé aussi dragon bleu ou dragon des mers représente l’eau. Ses écailles sont bleues mais sa couleur peut varier. Ainsi il existe des dragons bleu océan ou bleu ciel parfois. Mais cette couleur ne vaut que pour L’Aqualius des montagnes qui est capable de tout geler par son souffle. Nous en voyons peu de nos jours, car nos montagnes sont devenues rocheuses, ne permettant plus les neiges éternelles qui étaient l’habitat sine qua non de cette variante d’Aqualius. Passons, donc.

La troisième race de dragons est le Ventix ou dragon blanc. Comme son nom l’indique, il représente l’air et est un peu imbu de sa personne. En outre, il peut se confondre avec les nuages. Enfin il y a le dragon vert ou Grünewald qui représente la terre. Je dois dire qu’il est parfois assez grossier par son langage et très direct. Ses capacités consistent à pouvoir faire trembler le sol et à cracher de l’acide. »

« Vous en avez vu ? » demanda Luna éberluée.

« Oui »

Et apercevant son regard impressionné, le prince ajouta :

« Mais parce que mon père a un élevage. Ce sont des créatures très intelligentes et admirables. »

Le visage apollinien de John s’assombrit.

« Un élevage de dragons est si contraignant ? »

« La question n’est pas de savoir si c’est contraignant. Mon père se doit d’avoir des dragons dans son armée car ce qui est sûr c’est que le roi de Draconia ne manquera pas de les utiliser lorsque la guerre éclatera. »

« Le roi de Draconia ? »

« William, mon cousin, est un tyran. C’est lui qui… »

La voix de John s’étrangla. Il ne pouvait supporter l’enlèvement de Lili par son cousin. Mais un jour il la vengerait c’était certain ! La colère s’empara alors de lui.

« … qui m’a enlevé ma fiancée et je suis prêt à parier qu’il l’a utilisée comme un jouet et qu’il l’a tuée tout en sachant qui elle était et d’où elle venait ainsi que de son importance pour Kannedy et Emeraude. »

Luna ne savait pas comment le consoler. Mais en même temps elle ne put s’empêcher de penser qu’elle n’avait plus de rivale. Alors la joie s’empara d’elle mais celle-ci fut tout de suite suivie d’un sentiment de culpabilité. Elle ne devait pas se réjouir du malheur d’un autre.

« Comment pouvez-vous être sûr qu’elle soit morte ?

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

ISBN Livre

Version

,

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Luna d’Oria et le royaume de Kannedy”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Malemor Riddle

Agée de 26 ans, Malemor est passionnée d’Histoire et de fantastique (notamment JFK et Harry Potter). Elle commence à écrire Luna en 2009. Depuis, elle a continué ses études d’histoire à la Sorbonne pour tenter de passer le concours d’enseignement et a publié son premier livre, un recueil de poèmes intitulé Ténèbres Impériales. Que ce soit dans les cours qu’elle suit à la Sorbonne ou dans ses lectures voire même par sa pratique du théâtre, elle trouve toujours de quoi s’inspirer. Cependant, rien ne vaut pour elle, l’histoire qui est une grande source d’inspiration.