Daniel Cassier

Daniel CASSIER naît en 1936 à Bagnolet. Son père étant fait prisonnier en juin 1940, Daniel est « placé » à la campagne et doit trouver sa place dans une fratrie de trois petits paysans. « Parigot tête de veau, Parisien tête de chien ». Cette situation va très probablement déterminer ses engagements futurs. À la fin de la guerre, Daniel découvre père, mère et sœur à Bagnolet. Il obtient le Certificat d’Études Primaires, puis un CAP d’ajusteur. Débutant sa vie professionnelle comme dessinateur, il deviendra chef de bureau d’études. 1956, c’est le service militaire, vingt-sept mois en Afrique du Nord. Le 13 mai 1958 à Alger, il assiste incrédule à la prise du pouvoir par l’armée. Novembre 1958, retour à la vie civile, le travail est abondant, il n’y a qu’à choisir. À cinquante ans, après sa mise au placard, il s’investit dans le syndicalisme actif. Il est licencié à cinquante-six ans, poursuit son parcours dans le syndicalisme judiciaire. À soixante ans, breveté pilote d’avion privé, il se lance alors dans l’écriture. Il devient un observateur du temps qui passe. Son septième ouvrage est une analyse « très partiale » de la politique française contemporaine.

Thumbnail

Daniel CASSIER naît en 1936 à Bagnolet. Son père étant fait prisonnier en juin 1940, Daniel est « placé » à la campagne et doit trouver sa place dans une fratrie de trois petits paysans. « Parigot tête de veau, Parisien tête de chien ». Cette situation va très probablement déterminer ses engagements futurs. À la fin de la guerre, Daniel découvre père, mère et sœur à Bagnolet. Il obtient le Certificat d’Études Primaires, puis un CAP d’ajusteur. Débutant sa vie professionnelle comme dessinateur, il deviendra chef de bureau d’études. 1956, c’est le service militaire, vingt-sept mois en Afrique du Nord. Le 13 mai 1958 à Alger, il assiste incrédule à la prise du pouvoir par l’armée. Novembre 1958, retour à la vie civile, le travail est abondant, il n’y a qu’à choisir. À cinquante ans, après sa mise au placard, il s’investit dans le syndicalisme actif. Il est licencié à cinquante-six ans, poursuit son parcours dans le syndicalisme judiciaire. À soixante ans, breveté pilote d’avion privé, il se lance alors dans l’écriture. Il devient un observateur du temps qui passe. Son septième ouvrage est une analyse « très partiale » de la politique française contemporaine.

Voici les 7 résultats

justo accumsan Aliquam Donec ultricies nec diam Lorem elit. neque. porta. at